Le PAC devrait peser de plus en plus lourd.

Les délégués des communes composant l’intercommunalité PAC (Poissy Achères Conflans) dont Karl Olive, maire de Poissy est le président se sont réunis jeudi soir en mairie de Poissy.
C’est une info du "Courrier".
A l’ordre du jour: la création d’un pôle métropolitain et l’adhésion du PAC à ce pôle. Ce qui doit augmenter l’importance de cette intercom dans ce pôle..qui devrait atteindre 400.000 habitants. Via le Bassin d’Expansion de la Défense.
Cette évolution prendra effet le 1er Janvier 2015.
Le 1er janvier 2016 naîtra le futur établissement public de coopération intercommunal de la Vallée de la Seine..
Relié en 2022 à l’A 14 et à Eole.

31 èmes journées du patrimoine.

Le thème de cette année à Poissy,choisi par ses élus et ses associations est le patrimoine culturel et naturel
3 axes:.
-1) les 70 hectares d’espaces verts: expo à l’hôtel de ville des archives municipales
-2) le circuit proposé par l’office de tourisme- réservation obligatoire à l’office de tourisme, tél: 01 30 74 60 65.
-3) sur les traces de Saint-Louis en ce 800 éme anniversaire de la naissance du roi à Poissy sous forme d’enquête policière. (murder party).

"La fête des médecins passe mal" selon le Parisien.

"La fête des médecins passe man" selon le Parisien de ce matin.
Une fête organisée dans la nuit de vendredi à samedi dernier par les internes de l’hôpital de Poissy aurait été un peu loin. Des patients proches de la salle de garde près de laquelle on aurait retrouvé des détritus et des draps abimés se seraient plaints à la direction.

Les internes auraient reconnu en partie les faits mais disent qu’ils auraient organisé un barbecue près de la piscine pour les étudiants en troisième cycle d’études médicales mais dès qu’ils auraient appris que le bruit qu’ils faisaient occasionnaient du bruits qui gênaient certains patients – vers 22 heures – ils auraient regagné la salle de garde.
En "haut lieu" on aurait apprécié que les fêtards présentent des excuses.
Les étudiants se seraient plaints qu’en guise de représailles ils auraient privés de repas hier à midi. Ce que la direction de l’hôpital a nié. Et tout serait rentré dans l’ordre vers 13h30 où tout le monde serait passé à table.