Richard, le tombeur…

Richard Bertrand (MODEM), tombeur de Jacques Masdeu-Arus aux dernières municipales, de Frédérik Bernard aux dernières législatives espère sans doute être le tombeur du maire de Poissy aux prochaines cantonales.
Cette fonction, ce sacerdoce pour d’aucuns, ce bien mauvais rôle pour d’autres lui vient peut-être de son père Yvon Bertrand, élu radical de gauche sur la liste d’union de la gauche dirigée par Jean Tricart puis par Joseph Tréhel qui rejoignit vite les rangs de l’opposition de droite et tira à boulets rouges à chaque conseil municipal contre ceux avec lesquels il avait été élu.
Le fils Bertrand fit la différence contre l’ancien député-maire de Poissy en apportant les voix centristes à Frédérik Bernard (P.S) élu grâce à lui maire de Poissy.
Mais il se retourna contre lui aux dernières législatives où en laissant au deuxième tour ses électeurs sans consigne de vote il aida la victoire de David Douillet aujourd’hui député de la douzième.
Peu après le maire de la ville lui retira ses délégations.
Depuis la fin de l’an dernier il se saisit de l’affaire de la Mission locale de l’emploi de Poissy pour tenter de faire chanceler M. Bernard sans doute candidat en mars prochain aux cantonales.
Une affaire qui tient à coeur au syndicat CFDT local, départemental et national qui dénonce selon lui une gestion mauvaise et même malhonnête.
Au dernier conseil municipal du 30 septembre le maire aurait menacé des syndicalistes étant intervenus de les traduire devant les tribunaux pour diffamation.
Richard Bertrand va-t-il être le tombeur pour la troisième fois ?

Une réflexion sur “Richard, le tombeur…

  1. Au moins lui il prend des risques et ose attaquer en frontal ses adversaires. Il ne fait pas des coups juste pour faire parler de lui. C’est courageux et respectable !

Les commentaires sont fermés.