Richard Bertrand écrit au préfet sur les intercom…

richard bertrand

S’essayant à prendre de la hauteur et à dépasser les problèmes strictement locaux, Richard Bertrand vient d’écrire au préfet des Yvelines sur les problèmes liés aux intercommunalités.
Il pose trois questions:
« -l’emplacement des structures et l’enchevêtrement des compétences et la concurrence des institutions seront-elles modifiées et comment?
-quelle sera l’économie réalisée?
-en quoi cette nouvelle organisation constituera-t-elle une modernisation? »

Publicités

7 réflexions sur “Richard Bertrand écrit au préfet sur les intercom…

  1. J’imagine la réaction du Prefet en ouvrant la lettre:
    « C’est qui ça Richard Bertrand » ???????
    MDR !

  2. Tapez « richard bertrand » sur google et vous verez qu’il est loin d’etre inconnu. C’est vrai qu’en tapant « paul » mis à part un celèbre boulanger on ne va pas aller bien loin MDR

  3. Préfecture des Yvelines
    Monsieur le Préfet
    01, rue Jean Houdon
    78000 VERSAILLES

    Objet : Intercommunalité

    Poissy le 26 mai 2011

    Monsieur le Préfet,

    Le 28 avril dernier vous avez dévoilé « le projet de schéma départemental de coopération intercommunale des Yvelines » prévoyant de découper notre département en 20 intercommunalités.

    L’état s’est engagé sur une réforme des collectivités territoriales pour trois raisons (sources : http://www.interieur.gouv.fr/sections/reforme-collectivites/pourquoi-reforme)

    1ère raison : Il y a unanimité et convergence de diagnostic de tous les rapports publics relatifs aux collectivités territoriales pour en finir avec l’empilement des structures et l’enchevêtrement des compétences et la concurrence entre institutions

    2ème raison : Ces chevauchements institutionnels ont un coût exorbitant qui souligne la nécessité de maîtriser la dépense publique locale.

    3ème raison : L’État local est lui-même engagé dans un processus de modernisation.

    La mise en place de ces 20 intercommunalités aura forcément un coût considérable (20 présidents, 20 conseils d’administrations, 20 équipes, 20 sièges sociaux …)

    Si à l’horizon 2014, comme il est prévu, les Conseils Généraux et Conseils Régionaux fusionnent pour devenir des Conseils Territoriaux et que parallèlement on rajoute 20 intercommunalités, quid des trois raisons de la réforme ci-dessus mentionnées.

    En tant que responsables politiques nous sommes interpelés par les citoyens et nous n’avons pas de réponse à leur apporter. Pouvez-vous nous donner des explications sur ce choix en nous expliquant :

    1 – L’empilement des structures et l’enchevêtrement des compétences ainsi que la concurrence entre institutions seront t’elles réellement modifiées et si oui, comment ?

    2 – Quelle sera l’économie réalisée ?

    3 – En quoi cette nouvelle organisation constituera une modernisation ?

    Dans l’attente de vous lire,

    Veuillez agréer, Monsieur le Préfet, l’expression de mes sentiments respectueux.

    Richard BERTRAND
    Président

  4. Dans une ville : logement= ville, route = conseil General, Ecole = conseil régional, rénovation urbaine = état..
    Et l’interco elle se place ou ?

  5. Now, this article is one thing that you do not see regularly. It’s a great thing that I saw this article thanks to my companion who revealed it to me. It is very extraordinary for a writer to spend a good number of effort and time imparting the strategies and information that you provided. It is quite noticeable that you put many time and tough work into this so thanks for your insight!

Les commentaires sont fermés.