Richard Bertrand craint pour PSA Poissy !

A la suite de l’annonce possible après les présidentielles de 2012 de la fermeture du site de PSA-Aulnay, Richard Bertrand, leader du groupe MODEM du conseil municipal de Poissy nous fait part de sa crainte de voir le site de PSA Poissy menacé à son tour.

« Suite à l’annonce de la fermeture du site de production PSA d’Aulnay, nous devons tout faire pour que le centre de production PSA reste sur Poissy mais nous devons en même tout faire pour envisager qu’un jour il puisse partir.

Qui à Aulnay sous bois pouvait prédire un éventuel départ du site de PSA et pourtant l’annonce est faite pour 2013.

Comme le disait Emile de Girardin « gouverner c’est prévoir ».

A Poissy nous devons travailler de concert avec les dirigeants de PSA afin de répondre à leurs attentes aussi bien en matière de logement, de crèches que de transport mais à ce jour le Maire de Poissy s’en désintéresse totalement.

J’avais demandé en son temps que des réunions régulières soient mise en place entre l’élu en charge du développement économique et la direction de PSA, mais le Maire à refusé sous prétexte qu’il devait être le seul interlocuteur avec le groupe automobile

Voilà le résultat :

La direction de PSA avait demandé que soit rapidement réalisé les 800 logements dans l’ex ZAC Bongard mais le Maire à annulé cette ZAC pour se lancer dans un nouveau projet qui ne verra peut être jamais le jour,

Il était prévu de réaliser une crèche sur les terrains de l’ex poste du quartier Gallieni, situé entre le pole tertiaire et le centre de production PSA mais le Maire à préféré travailler sur un projet de logement social pour les jeune,

Il était prévu une passerelle entre le pole tertiaire et la gare de Poissy qui a été purement et simplement annulé par le Maire,

Quant aux transports le Maire de Poissy est contre le tracé actuel de l’A104 mais ne propose aucune alternative alors qu’il existe d’autres possibilités bénéfiques pour les habitants comme pour le tissu industriel.

Un départ éventuel de PSA ?

Et si PSA nous annonçait le départ de son centre de production dans les deux ans que ferions-nous ? Qu’avons mis en place ? A ce jour RIEN !

Lorsque j’étais en charge du développement économique de la ville de Poissy j’avais commencé à mettre en place une action pour faire venir sur Poissy des entreprises n’ayant aucun rapport avec le monde de l’automobile : Par exemple TRAPIL au Technoparc qui a acheté un bâtiment de 5000 m2 et qui est venu avec près de 200 salariés – Permettre à ENVIRONNEMENT SA de doubler la surface au sol de son entreprise., mais depuis fin 2009 plus aucune action n’est engagée dans ce sens.

Il est de notre devoir en tant qu’élus politique de tout bord, de chefs d’entreprises et commerçants Pisciacais de tout mettre en œuvre pour que PSA reste sur le territoire de Poissy, mais en même temps tout mettre en œuvre pour faire venir à Poissy des entreprises n’ayant aucun lien avec le monde de l’automobile et assurer ainsi la pérennité économique de notre commune »

Richard BERTRAND

06 14 54 09 44

Publicités

53 réflexions sur “Richard Bertrand craint pour PSA Poissy !

  1. Qui est Richard Bertrand ?
    Jamais vu nul part ce type !
    Le site de Poissy est préservé grace à la mobilisation de notre député, des conseillers généraux et des maires, de vrais élus eux, qui sauront comment satisfaire PSA avec une A104 toute neuve, des logements ouvriers rénovés ou tout neufs, un RER E, un tram et tout le toutim.
    Eux ils font pas le buzz, ils bossent fort !

    • puisque vous etes sur le net allez sur google et tapez son nom, vous aurez plus d’info que sur jack griffin le celèbre homme invisible.

      • Il est le président et fondateur de l’association de chefs d’entreprise qui s’appelle entreprises et passions avec 150 adhérents sur poissy dont PSA. Il est également le président de la semat qui gére le technoparc de poissy. en résumé il est plus présent sur le terrain du monde économique à poissy que les élus comme le député ou les conseillers generaux

    • moi je le vois souvent et il me plait beaucoup. il est celibataire et j’en ferai bien mon 4 heures. Mes copines aussi 🙂
      j’ai 32 ans, fonctionnaire, cheveux bruns long, 1m69 53 kg, sportive, look bcbg, une petite fille de 2 ans, suis tres jolie dit on de moi.

  2. Interessant votre intervention. Qu’a fait le député depuis qu’il est élu pour le site de peugeot poissy et l’economie locale ? idem pour le nouveau conseiller general blingbling ? et le maire de poissy ? seul jean françois raynal mene une action concrete sans vague.

  3. Désolé de le dire mais Richard Bertrand à raison & pourtant tout le monde sait que je ne le porte pas dans mon coeur ! (de poissy)

  4. dixit richard bertrand : Comme le disait Emile de Girardin « gouverner c’est prévoir ».Sans vouloir être trop méchant avait t’il prévu de se faire virer de ses fonctions d’adjoint ????

    • le maire à virer bertrand car il lui faisait de l’ombre et que si il le virait pas c’est bertrand qui le shooterai en cours de mandat.

    • En tout cas ça lui permet de faire un état des lieux car avant son départ il y avait une action économique sur poissy mais depuis il n’y en a plus.

      • 23 dont un certain nombre ont déjà avoue la manipulation. Sinon que faites vous Mme hélio au sujet de PSA ?

      • Mme Héliot avoue avoir signé alors que sans lui elle n’aurait jamais été élue. Quelle belle preuve d’honneteté de votre part, mais cette traitrise n’est pas à votre honneur.

  5. Sir Richard est partout et nul part, c’est pour cela que la majorité des gens ne savent pas qui il est, ni ce qu’il fait.
    Tout ce que l’on peut dire, c’est qu’il n’est certainement pas à sa place.

    • il semble surtout s’interesser à poissy et c’est ce qu’on demande à un élu

      • Sénateur des Yvelines . Le maire a loupe toute les élections qu’il a mène sauf quand il a poignarde Bertrand . Rb fait sa place tranquillement et renverra la balle a Bernard le moment

  6. Bertrand devrait postuler chez les verts. Si on lui branche un Voltmètre au cul, avec tout le vent qu’il brasse il produirait plus d’énergie qu’une centrale nucléaire.

  7. Ill y a déjà un champs deolienne chez cœur de Poissy avec mister bling bling en ventilateur

  8. C’est en tout cas la seul élu qui s’interroge. Aucune réaction de la droite et forcement silence de la gauche. Même si le départ de PSA est improbable il a raison de poser la question d’un « après ». Si ça arrive un jour qu’auront mis en place les élus pour éviter le pire ?

  9. Bon PSA reste alors passons à un autre sujet. Que propose Monsieur Bertrand si la gauche quitte Poissy ?

  10. @Gérard : je ne dois rien à personne, et j’étais à VSV. Quant au terme « trahison », j’emploierai plutôt « courage » pour brider « une trahison » intellectuelle et un non respect d’engagement collectif !
    @Gilou : je ne vois pas ce que je peux faire. A part soutenir les ouvriers à qui la Direction ment et qui les sacrifie malgré ses bénéfices estimés à 602 millions d’euros !

    • Sans Richard Bertrand, ni vous, ni VSV n’aurait monté les marches de la mairie.
      C’est grace a ce bref intermède dans votre vie que vous ramenez votre fraise à tout bout de champ pour cracher votre venin sur les forums locaux.
      Vivement 2014 que vous disparaissiez aux oubliettes et pour longtemps.

      • @Gérard comment au fait ! Votre patronyme, soyez responsable et adulte !!!! Les fondateurs de VSV étant dans l’opposition à la mairie depuis de nombreuses années et ont bien coaché et aidé les novices Modem pour monter la campagne de Poissy2008 en leur rappelant régulièrement les actions réalisables en regard de la Loi. Ma fraise vous dit bien des choses. J’ai toujours été active depuis 1984 que je vis à Poissy mais sans faire de com comme votre chouchou ! J’ai pu apprécier durant deux ans d’élue de la République ceux qui s’investissaient pour la ville et ceux (moutons de panurge) malgré leurs réelles qualités d’innovateurs qui préfèrent le paternalisme d’un meneur « talentueux de surcroît » même avec qui je ne partage absolument pas sa manière d’agir, en chef d’entreprise plutôt qu’en élu au service des administrés. Il est encore jeune et se rendra très vite compte que l’égo a ses limites sans réelle éthique !

  11. Vous deviez oeuvrer dans l’ombre car je n’avais jamais entendu parler de vous avant de venir surfer sur le web. Au contraire, une ville doit se diriger comme une entreprise et non comme une association de quartier qui distribue le fric à ses « amis ».

  12. Monsieur LAMY, je travaillais comme les autres conseillers municipaux, le soir après mon travail : réunions commisson culture, ca du théâtre, ca du conservatoire,, ca du lycée le corbusier, ca du ccas, commission éducation, logement … et différents groupes de travail. groupe majoritaire et conseil municipal …

  13. Vous revendiquiez depuis 1984 mais ne vous justifiez que sur la période 2008 à 2010, soit à tout casser 1 à 3 réunions par an et par organisme !
    Votre présence sur le web est bien plus palpable.

  14. Depuis 84, actions personnelles dans le secteur associatif. Pour 2008 à février 2010, je vous invite à vous rendre en mairie et consulter les feuilles d’émargement, ainsi que le planning des différentes réunions. Certaines existent même en journée, ce qui ne m’a pas empêché de prendre des RTT !!! Quant aux réunions, 1 à 3 par semaine ! Par contre, puisque nous sommes dans un échange, pouvez-vous nous parler de vous ? Quelles sont vos actions ? Que proposez-vous pour l’améliorationn de notre cité ?
    Pour conclure, n’étant plus élue depuis mars 2010 par démission, j’ai repris mon liberté de parole citoyenne puisque sortie du groupe majoritaire ! Quant à 2014, je ne vois pas le rapport ? Pour la maison de quartiner, un contrat d’objectifs et de moyens est signé avec la mairie, comme avec le Conseil régional si nécessaire, une comptabilité transparente validée par un commissaire aux comptes, également consultable en mairie. Pour votre information, les demandes de subvention n’ont pas toutes obtenues la totalité. Quant aux copinages, soyez plus précis. Pour votre information, la maison de quartier où je suis administrateur n’a plus aucun élu(e) dans sa composition depuis un an. Cette association est gérée par des bénévoles !!!

  15. quelle malhonneteté interlectuelle mme heliot. L’association vivre sa ville n’avait pas la possibilité de monter une liste en 2008 faute de combattants, elle ne voulait pas aller avec le PS car elle trouvait frederik bernard incompétent et frederik bernard ne voulait pas de cette association. Les membres sont allés faire le coucou avec richard bertrand pour aspirer son energie et le balancer ensuite. Pire encore cette association à fait elire à la région une conseillere regionale mme renard qui est TOTALEMENT absent du débat politique.

  16. Je suis arrivée à VSV en décembre 2007. Je rejette formellement votre vocable de malhonnêteté intellectuelle. Tout ne m’a certainement pas été développé. En toute honneteté, les réunions de pré-campagnes m’étaient très difficiles n’ayant pas la même vision que le groupe (étant de surcroît la seule à ne pas être encartée) et, en démocratie et par respect, on se ralie à la majorité. Je me suis engagée contre la corruption de l’anciernne municipalité. Et comme j’aime cette phrase : « seule les c… ne changent pas d’avis », j’ai préféré démissionner du conseil municipal. Alors, pour ce qui concerne « l’honnêteté » et « la non recherche de pouvoir avec un égo sur-développé » avec une prise de conscience que le monde politique ne me correspondait pas, oui je me regarde aisément dans ma glace ! Ceci étant dit, j’ai mon libre arbitre et je m’exprimerai le temps que je jugerai nécessaire pour combattre les démagogues et les opportunistes au détriment des administrés quel que soit le parti représenté.
    Je vous serai reconnaissante Francisco et Gérard Lamy de mesurer vos propos. Je me suis également imposée un devoir de réserve sur ce que j’ai vu, partagé, durant ma fonction d’élue n’étant pas du genre à « insulter », « sortir les rats de dessous le tapis » … je n’ai jamais « cracher dans la soupe » et pour ma part j’ai travaillé, comme tous les élus sans délégation de la République Française. J’ai donné mon temps par passion, pour servir, sans rien attendre en retour et sans aucune rétribution !!!
    Alors Messieurs, parlez de ce que vous connaissez et ne vous laissez pas berner par de belles phrases. Il faut aller au charbon pour savoir !

  17. Si le monde politique est si pourri que cela, pourquoi tenter de survivre, (ou d’exister) par le biais du net ?

  18. Ce qui est bien avec internet c’est qu’il y a des traces. Voilà ce que pensait l’association vivre sa ville de Frederik Bernard avant les élections municipales :

    http://www.vivresaville.com/ancien_site/VSV31%20.pdf

    Qui disait entre autre:

    À la recherche d’une large union À l’origine, notre objectif était de créer une liste d’union pour les municipales. Au cours d’une réunion le 17 septembre dernier, nous avons proposé à toutes les forces vives d’opposition de travailler
    ensemble pour lancer un projet commun pour l’avenir de notre ville.

    Dans ce but, des réunions de travail ont suivi cette première rencontre.
    Une union impossible avec le PS – Si naturellement nous envisagions de bâtir une liste avec le Parti Socialiste comme en 2001, nous regrettons de n’avoir pu retrouver le désir partagé d’un travail en commun. Nous avons constaté que la section locale du PS, ligotée dans ses logiques d’appareil, n’a pas fait
    preuve d’ouverture pour une coopération constructive avec Vivre
    Sa Ville.

    Force est de reconnaître que durant ces six années, et malgré les
    relances des élus de Vivre Sa Ville, aucune réflexion commune n’a pu
    aboutir au sein du groupe d’opposition « Changeons Poissy Ensemble ».

    Au cours de nos réunions thématiques est apparu qu’un même dynamisme
    animait les membres de Poissy 2008 et de Vivre Sa Ville.
    Nos échanges constructifs et les points de convergence ont permis de
    créer les conditions d’un accord de programme. Dès lors, nous avons
    entamé des discussions plus approfondies avec Poissy 2008. Elles ont
    abouti à la signature d’un contrat d’engagement mutuel dans le strict
    respect des valeurs qui nous ont toujours animées. Créée sur des principes
    de solidarité, d’humanité, d’écologie et de démocratie locale participative,
    l’association Vivre Sa Ville continue à les défendre.

    Les élections municipales des 9 et 16 mars 2008 sont l’occasion
    de remplacer une équipe municipale à bout de souffle, à la gestion opaque et rattrapée par les affaires.

    Notre choix pour une nouvelle dynamique municipale et un projet pour Poissy
    N°31 • HIVER • 2007

    Et une fois arrivé au pouvoir ils ont tout à coup trouvé que travailler avec frederik Bernard c’etait bien.

    Le pouvoir rend beau pour les uns et aveugles pour les autres

  19. @Claudius oui j’ai cru que quelles que soient les horizons politiques, il était possible de travailler collectivement tous ensemble. Mon utopie a fait une chute libre douloureuse. Cette expérience m’a beaucoup apporté du point de vue des connaissances des rouages de la gestion d’une ville. Pour info, en 2001, j’étais sur la liste PS … Pour moi, être au service d’une ville, c’est laissé de côté ses engagements politiques, échanger pour répondre aux souhaits des administrés ; ce que j’ai pu apprécié avec certaines personnes de l’ancienne majorité, également présents dans tous les conseils d’administration !
    Les guéguerres de personnes n’intéressent pas grand monde. Maintenant, l’urgent est de savoir ce que vont devenir les employés de PSA, en dehors de Poissy car ils sont les premiers concernés et sur le site de Poissy également !

  20. Le pouvoir méne à la trahison , les ennemis d’hier sont les amis de demain pourvu qu’on se balade avec un macaron.
    Cette bande des 23 ne sont que le reflet de l’adage bien connu, faites ce que je dis mais pas ce que je fais !

  21. @armelle H. : Eh bien au lieu de taper sur tout le monde et sur bertrand plus particulièrement vous feriez mieux de donner des solutions. Lui au moins il propose, et vous vous passez votre temps à critiquer

  22. @Ambre : pensez ce que vous voulez. J’ai effectivement des difficultés avec une démarche trop rapide à saisir un évènement pour faire parler de soi !
    un copier-coller de Médiaseine :

    Tout faux
    14 juin 15:58
    Comme d’habitude RB s’est planté. Concernant sa vision du site de Peugeot Poissy, il est à côté de la plaque.

    PSA Peugeot Citroën a bien envisagé de fermer son site d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), selon des documents publiés mardi par le site d’information Mediapart, alors que la direction du constructeur automobile français soutient que le sujet n’est pas d’actualité.

    Dans un document interne de PSA, dévoilé par Mediapart et qui a servi de base à une réunion du comité de direction générale de PSA le 13 juillet 2010, le coût de la fermeture du site d’Aulnay est précisément chiffré et le document retrace les différentes étapes avant la clôture de l’usine.

    Dans un premier temps, à partir de septembre 2010, le nombre des équipes est passé de trois à deux par jour et une partie de la production a été transférée à Poissy (Yvelines). Ce document prévoit ensuite d’annoncer à l’automne 2012 « la constitution d’un pôle industriel majeur en région parisienne » à Poissy, selon Mediapart.

    Début 2013, le nombre d’équipes passerait à une par jour et l’usine d’Aulnay serait fermée fin 2013, début 2014, toujours selon ce document cité par Mediapart.

    L’avenir du site de Madrid, en Espagne, serait aussi menacé, selon des documents cités par Mediapart.

    « Ce n’est pas d’actualité », a déclaré un porte-parole de PSA, joint par l’AFP.

    Ces documents vont dans le sens d’une note de synthèse interne de PSA dévoilée la semaine dernière par la CGT et dont PSA a expliqué qu’elle était caduque.

    S’appuyant sur ce document, le syndicat a affirmé que le constructeur prévoyait de fermer « courant 2014 » Aulnay, qui produit la C3, véhicule le plus vendu de la gamme Citroën, et dès 2013 le site Sevelnord, qui fabrique des monospaces et des utilitaires près de Valenciennes (Nord). Ce document évoque aussi la possibilité d’une fermeture du site PSA de Madrid (2.550 salariés).

    Le président du directoire de PSA Philippe Varin avait été convoqué dans la foulée par le ministre de l’Industrie Eric Besson pour qui le scénario d’une fermeture serait « inacceptable.

  23. hors sujet

    porte parole de la gauche desunie, vous n’avez plus rien à faire dans le paysage politique
    vous etes ridicule et ne comprenez pas grand chose à ce monde !

  24. Au lieu de vous cachez sous un pseudo, écrivez sous votre vrai nom! Peut-être en utiliser vous plusieurs pour abonder le sujet ? Le « paysage politique » appartient aux citoyens qui votent et le ridicule ne tue pas, n’est-ce pas ?

  25. Gggggrrrr elle insiste mais le docteur m’a toujours dit que la connerie n’avait pas de visage !

  26. Laissez tomber, vous n’êtes pas de taille pour luter contre la mauvaise foi de personnes chargées de poluer les sites locaux.

  27. Allez un peu d’humour. Dans connerie, il y a con et comme le chantait Pierre Perret :(1974) :

    Si je me réfère
    À mon dictionnaire
    Il est temps de faire
    La définition
    De ce mot espiègle
    Qui échappe à la règle
    Plus noble qu’un aigle
    Dans sa condition
    Ce mot vous le dites
    Censeurs hypocrites
    Établissez vite
    Son vrai sens profond
    Car si on l’ausculte
    Au lieu d’une insulte
    On peut faire un culte
    Du joli mot con

    têtue je suis ! (adj.)
    Qui est opiniâtre, obstiné, qui est étroitement attaché à ses opinions, à sa volonté, et n’en veut pas démordre. C’est un homme têtu qui ne veut rien entendre.
    TÊTU s’emploie comme nom masculin en termes d’Arts et désigne un Marteau à tête carrée qui sert à abattre la pierre près des arêtes.

  28. Mediapart a obtenu de nouveaux documents internes de PSA. Ils confirment la note révélée par la CGT : le site d’Aulnay était promis à la fermeture, dans le cadre d’un plan mondial dit de «compactage des usines». La décision a été prise dès janvier 2010.

  29. Bonjour à tous et à toutes,

    Je suis flatté que ce sujet recoive autant de message mais deçu de la teneur revancharde de certain(e).

    Quoi qu’il en soit, et au délà des querelles partisanes des uns ou des autres il est de notre devoir de reflechir à la possibilité qu’un jour le site de production de PSA Poissy puisse quitter notre ville … en esperant bien entendu que cela n’arrive jamais.

    A titre d’information, j’avais demandé en 2009 d’organiser une réunion entre le Maire, le directeur du site, le Président de PSA et moi même (à l’époque adjoint au maire en charge du developpement économique) afin de signer une « convention » entre la ville et le groupe.

    Cette convention avait pour but d’officialiser les demandes que le groupe faisait à la commune (logements, passerelles, creches, etc ….) et qu’en contre partie il s’engage par écrit à ne pas quitter la ville sur les 15 prochaines années.

    Ce RDV n’a jamais eu lieu

    Bonne journée

    Richard BERTRAND

  30. Pingback: Richard Bertrand et PSA-Poissy. | Poissymag

Les commentaires sont fermés.