JMA choisit Karl Olive !

Jacques Masdeu Arus

Interview aujourd’hui dans « Le Courrier » de JMA (Jacques Masdeu Arus), l’ancien député-maire de Poissy.
Pour les prochaines municipales il préfère Karl Olive – le président de son ancien comité de soutien – à Jean-François Raynal -son ex-directeur de cabinet.
Cela n’étonnera pas ceux qui suivent la vie politique de Poissy.
JMA était présent à l’inauguration de la permanence de Karl Olive rue du général de Gaulle.
Il était encore là il y a quelques jours aux voeux de Coeur de Poissy dont Karl Olive est président.
Jacques Masdeu Arus se définit comme un retraité actif et heureux.
Heureux des réalisations de son règne: médiathèque, gymnase Marcel Cerdan, Zac Bongard.
Conscient de ses échecs: les Terrasses de Poncy dont il attribue la non-réalisation à Pierre Bédier, président du Conseil et au maire de St Germain.
Dubitatif sur la possibilité de déménager l’hôpital.
Critique par rapport au MODEM et son chef Richard Bertrand, et pondéré par rapport à la gestion de Frédérik Bernard.
Inchangé quant à son voeu que l’A 104 se fasse…

Publicités

33 réflexions sur “JMA choisit Karl Olive !

  1. Il flingue Douillet, il flingue Raynal, il flingue Bertrand, salue Bernard et soutien Olive. Une bonne façon de mettre le bordel dans le droite pisciacaise. Il a fait perdre poissy en 2008 et en rajoute une couche. Mais qu’il nous lache !!!!!!!!

  2. Je le trouve excellent dans cette page, il montre sa connaissance de la gestion d’une ville, bien enraciné dans les questions techniques, et aussi son expérience des élus inefficaces en politiques, absents, récupérateurs ou gestionnaires ordinaires – fonctionnaires zélés bien élevés- qui se prennent pour des politiques.

    Ses jugements sont clairs et justes. Il a fait énormément pour Poissy, il a payé ses erreurs et celui qui l’a conduit en correctionnel est lui-même mis en examen, notamment en raison de son zèle orienté. Cqfd

    Ceux qui rêvent d’une campagne 2014 dans les poubelles, comme celle de 2008 menée notamment par le Modem et certains donneurs de leçon de démocratie qui n’admettent pas qu’un UMP s’exprime librement, risquent d’être extrêmement déçus.

    On n’oubliera pas ceux qui ont participé à la curée.

    Il n’y a pas de bordel à droite. Il y a ceux qui sont sur le terrain, et des électrons libres solitaires qui parlent au pluriel sur internet.

    Les pisciacais ne se feront pas abusés deux fois.

    • La justice aussi….

      Masdeu-Arus (UMP) déchu de son mandat de député

      . Mis à jour le 06/08/2009 à 21:02 | publié le 07/08/2009 à 21:01

      Jacques Masdeu-Arus au tribunal correctionnel de Paris, en septembre 2006. Crédits photo : Le Figaro

      S’abonner au Figaro.fr L’ancien maire de Poissy avait été condamné dans une affaire de corruption.

      FIN DE PARTIE pour Jacques Masdeu-Arus, député UMP des Yvelines. Le Conseil constitutionnel a prononcé jeudi sa « déchéance de plein droit » de sa qualité de membre de l’Assemblée nationale. Les Sages ont pris acte de sa condamnation définitive à dix ans d’inéligibilité dans une affaire de corruption qui a valu à l’ancien ministre Pierre Bédier la perte de tous ses mandats électifs.

      En première instance, en 2006, l’ancien maire de Poissy (1983-2008) s’était vu infliger par le tribunal correctionnel de Paris une peine de deux ans de prison avec sursis, 150 000 euros d’amende, cinq ans de privation des droits civiques et dix ans d’inéligibilité, pour corruption passive et recel d’abus de biens sociaux.

      En 2008, la cour d’appel de Paris avait confirmé ce jugement, en divisant toutefois par deux les amendes. Le 20 mai, la Cour de cassation a rejeté les pourvois de Pierre Bédier, alors président du conseil général des Yvelines, de Jacques Masdeu-Arus et de leur coaccusé, Gilbert Forray, ancien adjoint au ­maire de Poissy, rendant ainsi les condamnations définitives. Tous trois étaient accusés d’avoir bénéficié d’enveloppes et d’autres avantages d’un total de plusieurs centaines de milliers d’euros entre 1998 et 2001, en échange de l’octroi de marchés publics à des sociétés de nettoyage.

      C’est la vingtième fois que le Conseil constitutionnel constate la déchéance d’un parlementaire. En 1961, Pierre Lagaillarde avait été déchu en raison de sa condamnation pour participation aux activités de l’OAS. La déchéance a également été prononcée en 1996 contre Bernard Tapie, qui avait été mis en liquidation judiciaire.

    • Réponse à : Il sait de quoi il parle, …
      .;
      Le MODEM met à votre disposition les sites de ses campagnes depuis 2007 qui vous donnerons une autre vision de la politique de MASDEU, loin de la propagande partisane de son fillieul KO qui base sa campagne sur le seul leimotiv que le MODEM n’avait attaqué MASDEU que sur sa condamnation.et qui maladivement pense que la période post 2008 était un Paradis pour tous les habitants de notre Cité.
      ..
      Vous constaterez les mensonges que ce personnage véhicule sur son site de Coeur de Poissy. Asociation soit disant apolitique qui trompe les pisciacais , à commercer par beaucoup de ses adhérents qui commence à deserter ce bateazu avant qu’il ne coule

      Bonne lecture et ne croyez plus au Pére Noêl

      http://www.richardbertrand2009.fr/

      http://www.poissy-2008.fr/

      http://www.poissy-2008.fr/docs/cours-des-comptes.pdf

      http://www.poissy-2008.fr/poissy-1983-2007-heritage-exceptionnel.asp

      http://www.modempoissy.fr/richard-bertrand-modem-poissy.asp

  3. Certes mais c’est bien lui qui a planté l’UPP en 2008 et il veut en faire payer le prix à d’autres, justement à ceux qui refusent son influence. KO est tout gentil tout beau car sans JMA il ne serait rien, mais qu’à t’il donc à offrir en retour à part une reconnaissance éternelle, la est la question ?

  4. Réponse à Monsieur Masdeu-Arus, me mettant en cause dans un article du Courrier des Yvelines paru le 8 février 2012

    Il n’est pas dans mes habitudes de « tirer sur les ambulances », mais devant .la mauvaise foi , les amalgames volontaires et la position de victime expiatoire de notre ancien Maire il est temps de réagir et de rétablir certaines vérités..

    Je précise que je n’ai jamais vécu de la politique et de ce fait , j’ai toujours été libre de mes opinions.

    Il est vrai que j’ai été élu sur une liste municipale menée par Jean Tricard composée de socialistes, de communistes , de radicaux de gauche( dont j’étais le responsable à Poissy ) et de personnalités diverses pisciacaises.

    Il a échappé à Monsieur Masdeu-Arus que mon leader à l’échelon national ,Robert Fabre, a quitté l’Union de la Gauche et que tous les élus de notre parti dans toutes les villes de France sont entrés de fait dans les oppositions. locales.

    ( Monsieur Masdeu-Arus devrait lire l’histoire de l’Union de la Gauche )

    Je n’ai jamais attaqué personnellement Jean Tricard et Joseph Tréhel ( maires respectifs de Poissy ) qui n’ont jamais été condamnés pour des malversations au cours de leur mandat. et pour qui malgré des divergences politiques , j’avais le plus grand respect au vu de leurs qualités familiales et humaines.

    Par contre, j’ai dénoncé en 2008 un Maire corrompu et condamné pour « abus de biens sociaux et corruption passive» et privé par le Conseil Constitutionnel en août 2009 de son mandat de Député . Je ne le regrette absolument pas car les faits m’ont donné raison.

    Cet ancien Maire ,Jacques Masdeu-Arus ferait bien, comme moi, pour l’avenir de notre ville de goûter au joies de la retraite , plutôt que de prétendre jouer un rôle dans les prochaines élections municipales de 2014, de distribuer les bons et mauvais points….

    Au risque de faire perdre son camps !

    Yvon Bertrand, retraité

    Ancien Maire –Adjoint de Poissy en charge de l’environnement (1977-1982)
    Créateur de la Mini-Ferme de Poissy
    Retraité( depuis 1996 – Ingénieur au Ministère de la Santé Publique – Inspecteur de Centrales Nucléaires )

    • Monsieur Bertrand,
      comme vous le dites, profitez de votre retraite. Vous avez fait, Masdeu a fait. Vous l’avez battu avec votre fils. C’est fait. Maintenant, vous vous faites virer du ps. Assumez un peu ce rôle qui consister à remettre tout le temps la faute sur les autres. Bonne journée.

      • Madame Gisèle,

        J’ai toujours assumé mes responsabilités

        1 ) Je ne regrette pas d’avoir aidé à chasser un Maire corrompu et condamné.qui aujourd’hui se pose en victime.

        Les seuls responsables des élections municipales de 2008 perdues par la majorité sont Monsieur Masdeu-Arus qui malgré ses condamnations
        et son Directeur de Campagne Monsieur Karl Olive qui voulait qu’un Maire condamné pour  » abus de biens sociaux et corruption passive » retrouve en , dépit de toute éthique , son fauteuil de Maire.

        2 ) Je déplore comme vous,que le PS de POISSY n’ait pas mis en place le projet que nous avions élaboré ensemble entre les 2 tours des municipales.

        Cordialement

  5. franchement, l’avis de Mr Masdeu on s’en BR……………. C’est quand même vraiment gonflé de venir la ramener alors qu’il traîne derrière lui l’usine de casseroles. De Droite, je ne comprend pas que l’UMP le laisse s’exprimer. Vivement que les responsables locaux de l’UMP prennent leur responsabilité et prennent l’optique d’une politique définitive pour la gestion des potentiels candidats.

  6. Les affaires Masdeu, en tant que contribuable de Poissy, je n’en n’ai rien à faire.
    Si certains fournisseurs de la ville ont majoré leur prix pour compenser leurs dépenses illégales – c’est le seul préjudice jamais démontré d’ailleurs pour la ville -, ce n’est rien à côté de ce que coûtent les quantités d’emplois injustifiés tolérés dans toutes les collectivités gérées par des élus de gauche, et les flux invraisemblables de subventions versées à des associations crées sur commande avec comme principale dépense le salaire de leur directeurs..

    Tout ceci sous couvert de contrats de travail et salaires parfaitement réguliers. Car c’est partout la forme qui est contrôlée, jamais l’opportunité.

    De nombreux maires qui ont commis les mêmes erreurs que Masdeu ont d’ailleurs retrouvé haut la main leur siège d’élus, tout simplement parce que ceux qui leur avait temporairement succédé étaient NULS, mais toujours moralisateurs.
    Les électeurs n’aiment pas jamais très longtemps les juges et les moralisateurs. Eva Joly l’apprendra prochainement. Ils préfèrent ceux qui agissent pour leur ville.

    Dans ce domaine, JMA est un exemple à suivre à Poissy.

    • JMA est un exemple pour Poissy, !!!

      C’est la plus groose connerie que j’ai entendu depuis de nombreuses années…

      Par contre j’affirme et je ne suis pas le seul à le penser que c’est un mauvais exemple pour notre jeunesse et notre ville….

      JMA est entré par la grande porte dans l’histoire de notre ville ( le premier Maire déchu de son mandat) et de l’Assemblée Nationale ( le vingtième Député déchu de son mandat de Député par le Conseil Constitutionnel )

      Je vous conseille de chercher la signification du mot respect dans un dictionnaire….

  7. Je déplore ce pourquoi JMA a été condamné et je ne lui donne pas raison, indiscutablement c’était un excellent maire, mais la nature humaine est ainsi faite.

    Sans doute n’avez vous pas comme moi traversé une épreuve difficile pour réaliser qu’il y a plus important dans la vie, que celle-ci ne tient qu’à un fil et qu’il y a un temps pour pardonner, oublier et passer à autre chose !

  8. Christophe,
    JMA a été condamné.
    Il a quitté la politique, et c’est très bien pour l’avenir de notre ville, car on ne réécrit pas l’histoire.
    On lui reproche simplement de vouloir rejouer un rôle pour les prochaines municipales de 2014 en minimisant son comportement délictueux.
    Il faut savoir tourner la page et surtout ne pas JOUER CONTRE SON CAMP en distribuant ARBITRAIREMENT les bonnes et les mauvaises notes pour les futurs candidats de droite
    Qu’il soit heureux et passe une bonne retraite , mais hors de l’action politique, car il faut qu’il comprenne qu’il devient un VERITABLE boulet pour la personne qu’il soutient.
    C’est tout ce que en tant qu’Electeur de droite je lui conseille…
    Car nul n’est indispensable et la page JMA est DEFINITIVEMENT tournée dans notre Cité..

  9. +1 avec Christophe, il faut savoir se retirer à temps pour certains et après coup pour d’autres.JMA à vécu, il a fait beaucoup pour Poissy mais aujourd’hui de grace qu’il vive une retraite tranquille et laisse à d’autres le soin de reprendre le flambeau. Le monde change, place à un monde nouveau dans lequel, quelque soit le futur magistrat de notre ville, il ne se retrouvera pas.

  10. @ Opticien,
    Mon message s’adressait aux détracteurs de JMA.
    Ils ont eu sa peau, deux fois en plus, alors qu’ils lui foutent lui la paix et passent à autre chose !

  11. Christophe,

    Les détracteurs de Masdeu l’avaient oublié depuis sa condamnation et continueraient à le faire s’il n’était pas réapparu par son article complètement à côté de la plaque paru dans le Courrier des Yvelines du 8 février 2012.
    Masdeu devrait comprendre que chacune de ses apparitions sur le terrain, dans la presse provoqueront des polémiques.

    La balle est dans son camp…

    Cordialement

    Nous

  12. J’ai retouvé sur Internet, une analyse du MODEM, sur la gestion de Monsieur Masdeu avant 2008
    Tout n’était pas parfait comme l’écrit notre ancien Maire dans son article, du 8 février 2012 dans le Courrier des Yvelines, en continuant à pousser des cocoricots d’allègresse.
    ( vous pouvez retrouver ce document sur http://www.poissy-2008.fr , car le MODEM est le seul pazrti qui a eu le courage de laisser ses sites de campagnes sur le Web )
    Aller sur ce site et vous constaterez que le MODEM était lucide et que ses attaques contre Masdeu, dépassait le cadre de ses congamnations frauduleuses…
    ……………………………………………………………………………………………….

    POISSY 1983 – 2007 d’un héritage exceptionnel
    à une gestion personnelle “à bout de souffle”

    “Chanteclerc” pensait que son COCORICO matinal faisait lever le soleil. Sa cour comprit un jour la vanité de son comportement : elle devint clairvoyante, se libéra et l’histoire raconte ce qu’il advint de cette pauvre volaille….

    Les héritages >>
    En 1983,
    Monsieur Masdeu-Arus a hérité :

    ¤ de la proximité de Paris, d’une ligne SNCF et de la Seine

    ¤ d’une cité historique à travers ses monuments : Collégiale, Vieux Pont, Villa Savoye, Musée du Jouet, Salle Molière, Marché Couvert, Octroi, Enclos de l’Abbaye, Musée Art et Histoire, Berges de Seine aménagées, Parc Meissonnier et sa statue de l’artiste, Parc de la Charmille, Château de Villiers et sa mini ferme, bâtiment Eiffel…,

    ¤ d’une commune industrielle avec Peugeot devenu PSA Peugeot Citroen et ses sous traitants, les parfums Rochas…,

    ¤ d’un commerce local florissant et d’un artisanat de qualité,

    ¤ des logements sociaux réhabilités au quartier de Beauregard,

    ¤ des Clubs de Quartiers et d’une vie associative culturelle, sportive, cultuelle et sociale qui prenait en compte les besoins de toutes les catégories de notre population : Jeunes, Seniors, Handicapés, Anciens Combattants, Demandeurs d’emplois et de logements…,

    ¤ de structures scolaires performantes : Ecoles maternelles et élémentaires, Etablissements.secondaires, Etablissement privé, de structures sportives adaptées : deux piscines, stades, complexes sportifs et de structures sociales fonctionnelles : maison de la petite enfance, crèches, hôpital, maison de retraite Hervieux…,

    ¤ d’une caserne de gendarmerie,

    ¤ d’un jumelage réussi avec Pirmasens,

    ¤ d’une équipe de jardiniers compétents qui fleurissent
    et embellissent Poissy depuis plusieurs décennies et d’un personnel municipal compétent et dévoué au service permanent de la population et dont l’apolitisme mérite le respect !

    ¤ de l’arrivée du RER à Poissy et de l’autoroute A14 (cadeau de Michel Péricard).

    Cet héritage est exceptionnel et, comme “Chanteclerc”, Monsieur Madeu-Arus devrait être plus modeste et moins arrogant.

    Depuis 1983, la Ville de Poissy dispose d’un budget annuel moyen de 75 millions d’euros (l’un des plus importants de la région).

    Cette manne financière, lui permet sans problème :

    ¤ d’entretenir notre patrimoine historique et les bâtiments
    communaux,

    ¤ de refaire les routes , les trottoirs, les caniveaux et fleurir Poissy,

    ¤ de continuer la gestion du tri sélectif,

    ¤ d’acquitter les charges des transfert de l’Etat,

    …en bref, de gérer Poissy à la “petite semaine“ en donnant l’illusion de maîtriser un programme municipal structuré, réfléchi et financé.

    Nous démontrerons facilement, en analysant les différentes réalisations municipales, la justesse de notre jugement sur le “manque de souffle” de l’équipe municipale et ses conséquences financières.

    Un exemple d’incohérence :
    L’urbanisation de Poissy…
    un désastre pour notre ville et son avenir…

    Depuis 1983, Monsieur Masdeu-Arus vampirise les terrains disponibles, créé si nécessaire des ZAC etensuite confie ces terrains à des promoteurs privés, qui en l’absence d’un schéma directeur général bétonnent sans tenir compte des besoins des futurs propriétaires : crèches, écoles, terrains de jeux pour enfants, espaces verts, commerces et résidences pour personnes âgées….

    Poissy au fil des années perd son âme et les îlots construits deviennent des quartiers dortoirs isolés les uns des autres et mal desservis; une sorte de “ville nouvelle” déstructurée.

    Par contre à Poissy, comme dans les villes voisines d’Achères ou de Carrières-sous-Poissy, les prix de l’immobilier flambent, indépendamment des politiques municipales suivies.

    Gouffres financiers
    La Chambre Régionale des Comptes a déjà épinglé la gestion municipale pisciacaise en 2000 sur des projets comme l’aménagement de la Place de la République qui a coûté cher aux contribuables pisciacai (5,3 millions de francs) et la ZAC St Sébastien (4,5 millions de francs). Nous y reviendrons…

    Les lourds handicaps
    de notre Maire

    Apôtre inconscient du Tracé Rouge, puis Vert de l’autoroute A104, Spectateur indifférent sur l’Enquête Publique du PPRI, Mégalomane irresponsable sur le projet des Terrasses de Poncy, Ennemi féroce de l’intercommunalité, Propagandiste maladroit sur le PLU de Poissy, Déboussolé sur l’aménagement du quartier de la Coudraie et sur l’implantation du nouvel hôpital intercommunal, Partisan obsessionnel du secret, Champion toute catégorie de démagogie, Maître incontesté de la propagande officielle municipale et Adversaire farouche de la concertation.

  13. Non Christophe, ses détracteurs ne peuvent pas lui foutre la paix…

    Parcequ’après lui, ils ont instauré le NEANT pour Poissy : leur seule façon de se mettre ne valeur, c’est de taper sur JMA;

    Et ressortir la prose du MODEM en 2008, qui transpire l’écriture haineuse du socialisme à la façon Migneaux, n’est que l’illustration de ce qui précède.

    La manipulation d’opinion de 2008 ne se renouvelera pas à Poissy . Malheureusement, au plan national, on est en plein vote anti-Monsieur S. et à Poissy, nous savons déjà ce qui suit ce genre de vote..

  14. Effectivement, avant 2008, Poissy n’était pas le Paradis, vous avez raison.

    L’analyse du MODEM,http://www.poissy-2008.fr ,était lucide et il est vrai que c’est le seul parti, qui a eu le couirage de laisser son site de campagne sur le Web.
    Exit celui de Masdeu et du PS . Pourquoi ?

    Il faut que KO arrète de jouer aux Pisciacais la  » valse des regréts »

    Il doit s’il ne veut pas perdre le peu de crédibilité qu’il lui reste qu’il laisse Masdeu dans son placard doré , qu’il ne suive plus son Parrain sur le terrain de la nostalgie et qu’il travaille enfin sérieusement sur un programme commun de reconquéte de la mairie en 2014, basé sur des bases simples ; sérieux, Unionprogramme d’avenir et qu’il arrète de diviser et de « mouliner » dans le vide
    L’énergie est précieuse, il faut la ménager….

  15. J’ai retouvé sur Internet, une analyse du MODEM, sur la gestion de Monsieur Masdeu avant 2008
    Tout n’était pas parfait comme l’écrit notre ancien Maire dans son article, du 8 février 2012 dans le Courrier des Yvelines, en continuant à pousser des cocoricots d’allègresse.
    ( vous pouvez retrouver ce document sur http://www.poissy-2008.fr , car le MODEM est le seul parti qui a eu le courage de laisser ses sites de campagnes sur le Web )
    Aller sur ce site et vous constaterez que le MODEM était lucide et que ses attaques contre Masdeu, dépassait le cadre de ses congamnations frauduleuses…

    Que KO, amnésique sur la gestio de son Parrain, copnstate que tout n’était pas rose au pays de Masdeu qu’il voulait remettre en place en 2008
    et ceci malgré le rapport de la Cour des Comptes de 2000 et les déboires judiciaires de son idole.

    Comment prendre Coeur de Poissy au sérieux, quand la têtye est ridicule et discrédite cette Association

    >> POISSY YVELINES BASKET
    Quand irresponsabilité et laxisme cohabitent …

    Le journal « LE PARISIEN » dans son édition du 3 Juillet 2007 confirme la liquidation de l’Association POISSY YVELINES BASKET et la création de POISSY BASKET YVELINES en ces termes :

    «Trop endetté, assommé par un poids financier trop lourd pour lui… POISSY YVELINES BASKET est mort et enterré, décision prise par son Bureau Directeur, son Président Gilles FORRAY en tête…
    Une décision entérinée à l’unanimité par le Conseil Municipal du 29 Juin 2007… lequel a mis sur les rails quelques instant plus tard (5 Minutes), une solution de rechange avec la création de POISSY BASKET ASSOCIATION. »

    Quand on voit la rapidité du traitement « en catimini » de ce dossier par la Municipalité, on est en droit de se poser des questions …

    Rappelons quelques dates :

    Le 15 Décembre 2006 attribution d’une subvention de 100.000 Euros à POISSY YVELINES BASKET(Budget primitif).

    Le 22 Décembre 2006 signature d’une Conven-tion
    entre le Maire de Poissy et le Président de cette Association.

    Le 22 Juin 2007 mise en liquidation judiciaire de POISSY YVELINES BASKET par le Tribunal de Grande Instance de Versailles.

    Le 22 Juin 2007 déclaration de POISSY BASKET ASSOCIATION à la Sous Préfecture de St Germain-en-Laye.

    Le 26 Juin 2007 la commune résilie la Convention ?du 22 Décembre 2006.

    Le 29 Juin 2007 le Conseil Municipal de Poissy
    en 5 minutes :

    ¤ prend acte de la mise en liquidation judiciaire de POISSY YVELINES BASKET et de la création de POISSY BASKET ASSOCIATION,

    ¤ alloue une Subvention de 40.000 euros à la nouvelle Association POISSY BASKET ASSOCIATION (avance sur subvention 2008 ).

    Des questions nous interpellent car :
    «La loi du 12 Avril 2000 et l’Article L 16114 du Code général des Collectivités Territoriales obligent les municipalités à contrôler l’utilisation des subventions qu’elles ont accordées à une Association.

    L’Association subventionnée doit obligatoirement leur fournir :

    ¤ une copie certifiée conforme de son budget et des comptes de l’exercice écoulé et tous les documents relatifs aux résultats de son activité,

    ¤ un compte rendu financier attestant de l’utilisation de la subvention conformément à l’objet prévu.

    Un refus de communication de la part de l’Association peut entraîner une suppression de la subvention ou son remboursement».

    La mise en liquidation judiciaire de POISSY YVELINES BASKET ne devait donc pas surprendre les élus Pisciacais : le Président de cette Association étant le 1 er Adjoint de la Ville :

    D’une part, la signature d’une Convention avec POISSY YVELINES BASKET permettait d’éplucher en détail la situation financière de cette Association.

    D’autre part, Monsieur le Maire connaissait parfaitement les difficultés financières de POISSY YVELINES BASKET et aurait du être vigilant.

    La preuve :
    Dans «Poissy les Nouvelles», son journal municipal, du 30 Novembre 2006, on pouvait lire.

    «Le début de saison avait un goût amer pour les dirigeants du POISSY YVELINES BASKET, ex club phare du département expulsé du Championnat de France pour des problèmes de trésorerie.
    Déjà, pour la saison 2001-2002, le club pisciacais avait été relégué administrativement en Nationale 3 avant de remonter la pente en se hissant jusqu’en Nationale 1 l’an dernier.
    Malheureusement, au vu des comptes du club, la Fédération a tout simplement interdit l’inscription de Poissy dans les championnats nationaux cette saison.»

    Nous posons les questions suivantes à Monsieur le Maire en lui demandant de ne pas «botter en touche» comme d’habitude :

    ¤ Malgré les difficultés financières de POISSY ,YVELINES BASKET depuis l’année 2000, vous avez continué sans aucun contrôle à subven-tionner cette Association. Pourquoi ?

    ¤ Qu’elles sont les causes réelles de la mise en liquidation judiciaire de POISSY YVELINES BASKET ? Acte délictueux, mauvaise gestion, ,fraude financière… ?

    ¤ Qui en sont les responsables ? Les Dirigeants ? le Président ? la Municipalité ?

    ¤ Quel a été le rôle de l’Adjoint aux Sports, Monsieur Vanpoulle ?

    Rien contrôler ou Tout avaliser !!!

    ¤ Qui sont les créanciers ? Combien de salariés licenciés ?

    ¤ Une plainte sur cette mise en liquidation judiciaire «suspecte» a t’elle était déposée par la Municipalité ?

    ¤ Une enquête municipale a-t-elle été ouverte ?

    ¤ Pourquoi dans le budget primitif 2007 la subvention de POISSY YVELINES BASKET est elle passée à 100.000 euros alors qu’elle était de 192.939 euros en 2006 ? La mise en examen de POISSY YVELINES BASKET était donc prévisible !

    ¤ Pourquoi avoir passé cette «affaire» sous silence ?

    ¤ Qui a payé les frais d’avocat ?

    ¤ La ville a-t-elle signé une convention avec POISSY BASKET ASSOCIATION ?

    Pour POISSY 2008, le trio Masdeu-Forray-Vanpoulle est coupable par irresponsabilité et laxisme du «scandale» de POISSY YVELINES BASKET.

    Aujourd’hui, les victimes de ce «scandale financier», je veux parler des joueurs, des supporters, des bénévoles, des dirigeants honnêtes, des élus non informés, des sponsors du feu POISSY YVELINES BASKET, ainsi que les contribuables ne peuvent se contenter d’un cynique «circulez , il n’y à rien à voir…» et demandent des comptes et des explications sérieuses.

    Il y va aussi de la transparence, de la crédibilité des attributions des subventions aux associations par la Municipalité.

    Pour mémoire les subventions attribuées aux associations sportives Pisciacaises ont augmentées de 0% en 2007.

    Et Monsieur le Maire parle d’encourager le sport dans notre ville !! De qui se moque t-il ?

    POISSY 2008 a saisi la Cour Régionale des Comptes, afin que toute la vérité soit faite sur cette affaire et que les coupables soient «débusqués et condamnés».

    Affaire à suivre …

  16. Un article d’Albert à porter au débat pour une vision objectivede la politique municipale post 2008 ;

    Franchement, pour un journaliste ( Karl Olive ) il faudrait revoir votre copie, cessez de prendre les pisciacais pour des cons !

    Le Modem quitte le groupe majoritaire, le gâchis engendré par cette décision m’interpelle profondément Monsieur Olive regrette donc que le Modem ne reste pas avec les socialistes, alors qu’il a toujours critiqué l’alliance de 2008, cela est surprenant.

    La carpe et le lapin : Facile comme image mais en 2014 le mariage à droite un chacal et des hyenes ne sera pas mieux !

    faire tomber la Droite qui doutait de la fiabilité de son chef de file : Ah bon, la droite doutait de la fiabilité de Masdeu ! Heureux de l’apprendre, je ne savais pas qu’il avait été condamné pour cela !

    Bien lui en a pris. : Finalement Monsieur Olive reconnait le bien fondé du choix de l’alliance PS/Modem. J’y comprends plus rien !

    Depuis 2008, Richard Bertrand passe son temps à fusiller Frédérik Bernard –sans aucun respect pour son statut de maire : Parce qu’à Coeur de Poissy vous êtes des saints sans doutes alors que la majorité de vos articles trouve son inspiration dans les poubelles de Véolia. Trop droles !

    ce serait tout sauf Masdeu (ndlr, l’ancien député-maire). Et ils sont parvenus à faire perdre la droite. : Si la droite avait eu des couilles, Masdeu n’aurait jamais été investi pour planter toute son équipe ! Vous l’avez soutenu, vous portez votre part de responsabilité.

    La présence de certains d’entre eux lors de notre cérémonie de vœux me conforte dans mon engagement : N’étaient ils pas là plutot pour mieux vous surveiler et faire leurs rapports ?

    quatre longues années qui n’ont pas vu un seul projet concret sortir pour le bien de la collectivité : Et votre tas de ferraille, « pour le bien de la collectivité », il en est où ?

    Pendant tout ce temps, la majorité municipale ne s’est illustrée qu’en chamailleries et coups bas : Oui, parce qu’à droite c’est certainement mieux ! PTDR !

    Les subventions n’ont jamais été aussi élevées. Grâce à Douillet : Bien si c’est ça le retour à une gestion claire, maitrisée, attention à nos impots ! D’après vous, c’est qui qui finance les subventions ? Le contribuable qui paye ses impots et vous vous faites joujou avec l’argent des autres.

    Et pourrait en recevoir bien plus si notre édile jouait le jeu : : Bigre, cela promet après 2014 ! Monsieur Olive a la dépense facile. Finalement il n’est pas si nul que ça notre maire. Est-il le seul responsable de la hausse des impôts, le CG UMP n’aurait il rien à se reprocher ?

    Il n’y aura jamais de concurrence avec des forces vives qui proposent le meilleur pour Poissy. Et il n’y a aucune raison de ne pas construire ensemble. : Pourtant il se dit que vous auriez écartés : Bellenger, Dejesus, Mariette qui auraient tenté de vous rejoindre en 2009, puis Debus, Merel et Letelier que vous avez roulé dans la farine, par contre il se dit aussi que vous flirtez avec Alaouchiche qui reste dans la majorité que vous critiquez tant, est-ce là un signe d’ouverture à gauche ?

    Ils ont fait gagner la gauche, … et fait perdre Poissy : : Laloum et Bellenger n’ont pas fait gagner la gauche !

    et depuis un an que les pisciacais m’ont fait confiance en m’élisant conseiller général de Poissy : MENSONGE les Piscicacais ont voté majoritairement pour leur maire, Frédéric Bernard à 54,44%, vous n’avez été élu que grace aux villages du canton.

  17. UN RETRAITE INOPPORTUNEMENT ACTIF

    Un article d’Albert à porter au débat pour une vision objectivede la politique municipale post 2008 ;

     » Jacques MASDEU ARUS a été Maire de Poissy de 1983 à 2008. Député jusqu’en Août 2009, date de sa déchéance par décision du Conseil Constitutionnel suite à sa condamnation pour corruption en 2006 confirmée en appel.

    Ce dernier a été le mentor de plusieurs personnes.

    En premier lieu, son ex-Président du comité de soutien aux municipales de 2008, qui fait son trou sous son aile bienveillante, en tant que Conseiller général de Poissy-Sud et Président d’une association du cru prétendument apolitique. Preuve en est l’article du dernier numéro du Courrier des Yvelines, dans lequel ses propos sont clairs à son sujet. Pour mieux le mettre en avant, il égratigne son ancien (et méritant) Directeur de cabinet et co-listier de 2008, son successeur au poste de député et désormais ministre des sports.

    En second lieu, moi-même, de par mon opposition à cet anti-modèle républicain. En effet, c’est « grâce à lui », et contre lui, que mon engagement politique a débuté en 2007, par la réaction à sa première condamnation et en faveur de la lutte contre la corruption.

    Toutes les manoeuvres pour essayer de la diminuer ou la minimiser ne changeront pas à la fois ma propre conviction ni celle de nos concitoyens. Quel Républicain censé peut-il défendre l’indéfendable ? Une loi devrait être promulgée pour exclure définitivement les élus praticiens d’une corruption d’autant plus abjecte que lorsqu’elle est assumée.

    Dans ce prolongement, avoir le soutien d’un boulet de la République n’est pas un cadeau en soi. La crédibilité du sieur est d’autant peu grande qu’il a conservé ses droits au placard doré duquel il aurait été de bon ton de ne plus sortir pour – encore une fois – ne pas donner le contre-exemple dont il a été le héraut pisciacais, voire national.

    La page devait être tournée. Vouloir faire perdurer la nostalgie déssert son propre camp et avantage celui d’en face. Qui plus est en donnant son quitus à l’équipe municipale en place ! Un comble !

    Décidemment, la politique d’antan « à la papa » n’a plus sa place dans notre monde moderne qui n’arrête pas d’évoluer. Cette nécessité, certains gagneraient à la comprendre une bonne fois pour toute ! Faute de quoi, rancoeurs, division et clivages seront la recette de la défaite en 2014.

  18. Gilles foray annonce son prochain soutien à karl olive. On parle aussi d’un certain Carlos comme président du comité de soutien.

  19. Quelle importance tout ça ces querelles d’hommes du passé ? On attend de pied ferme notre candidate qui saura mettre tout le monde au pas en sonnant le rassemblement derrière son nom

  20. Avoir un type condamné pour corruption qui vous soutiens , tu parles d’un cadeau.
    Mais faut rappeler que KO soutenait le candidat corrompu JMA en 2008 et c’est a cause de ça que la mairie a été perdue !

  21. COMMENT POUVEZ VOUS SOUTENIR CES HOMMES QUI OSENT SE PAVANER DEVANT DES STELLES D’ANCIENS COMBATTANTS MORTS POUR L’HONNEUR DE LEUR PATRIE ET QUI SOUTIENNENT DES ELUS CORROMPU ?

  22. masdeu qui est encore présent aux cotés de olive dans les réunions publiques sur poissy. c’est fou

  23. Que vous soyez victime ou coupable, l’histoire ne retient que les faits, jamais les circonstances !
    Sachez vous mettre en retrait, voire en retraite et laisser la place aux jeunes générations Monsieur JMA, afin que cette ville de Poissy se sorte de la médiocrité des dernières six années, avec aisance.

Les commentaires sont fermés.