Michèle Valladon (Front de Gauche) pessimiste !

Michèle Valladon candidate du Front de Gauche dans la douzième se montre pessimiste quant à la situation tant locale que nationale voir internationale.

Le conseil municipal vient d’autoriser les collaborateurs de Peugeot-Poissy à travailler le dimanche. Ce n’est pas selon la candidate aux législatives une bonne nouvelle. Car cela marque « une dégradation des conditions de travail ». D’autre part le site de PSA-Poissy ne serait pas à l’abri d’une détérioration de la santé de l’industrie automobile.

Au plan national, Michèle Valladon n’est pas déçue de l’absence  de ministres de son mouvement dans le premier gouvernement socialiste. « On avait décidé de ne pas participer » dit-elle.

Le Front de Gauche participera-t-il au deuxième gouvernement socialiste qui sera formé après les législatives? Selon elle, non. « S’il y a des membres du Front de Gauche dans le nouveau gouvernement, ce sera à titre individuel sans engager le parti »

L’important pour elle c’est que le Front de Gauche ait un groupe parlementaire à l’assemblée pour pouvoir peser sur les décisions qui seront votées. Sans être des béni oui oui des socialistes.

Le président de la république ne devrait pas oublier qu’il doit plus sa victoire aux 11 % des votes du premier tour à Jean-Luc Mélenchon qu’aux 2 % à Eva Joly.

La candidate du Front de Gauche reste attachée aux réformes de son parti: le SMIC à 1700€ – plus qu’un petit coup de pouce, le refus des accords Merkel-Sarkozy, la réforme de la fiscalité, une autre répartition des richesses, l’inquiétude sur les plans sociaux – « Montebourg n’a pas les outils pour les contrer. »

Selon Mme Valladon, le Front de Gauche ne veut pas jouer comme les députés PS « les petits soldats du président ».

Publicités

4 réflexions sur “Michèle Valladon (Front de Gauche) pessimiste !

  1. Quelle contradiction cette autorisation de travailler le dimanche chez PSA alors qu’il est instauré du chômage technique jusque fin juin ! ou alors c’est encore l’éternel besoin des sauvegardes informatiques soit disant possibles uniquement le dimanche. Souhaitons que les dimanches seront vraiment payés double !

  2. C’est n’importe quoi de parler d’une dégradation alors que cela à toujours eu lieu.
    Cette dérogation concerne 13 personnes amenées a installer de nouveaux produits informatique le dimanche afin de ne pas perturber les ventes. Ces personnes auront des repos compensateurs en conséquence.

    Mais peut-être serait-il préférable de mettre au chômage technique tous les points de ventes durant une journée en semaine le temps de faire l’intervention. Nul doute que cela n’aurait aucune répercussion sur les ventes. Arrêtons ici les bêtises, car cette hypothèse en est une.

    J’ai toujours travaillé dans l’informatique et parfois les interventions le soir ne suffisent pas, il faut intervenir le week-end. Je serais curieux de voir la tête de ces gens d’extrême gauche si leur paye n’était pas virée sur leur compte à cause d’un incident informatique, juste parce qu’il ne fallait pas que les informaticiens interviennent en dehors des heures de bureaux.

  3. Quand l’informatique fait défaut pour les virements de salaires … retour au crayon et aux papiers, le comptable effectue sa tâche manuellement. Il est aussi concerné !
    Quel rapport avec « Ces gens d’extrême gauche » ?
    Il fut un temps pour des calculs de réussite électorale « Ces gens d’extrême gauche » ne semblaient pas si « vilains, méchants » que cela ! n’est-ce pas !
    Qui parle d’humanisme et de respect en ce moment ?

  4. Il faut reconnaître qu’en lisant la profession de foi de Madame Valladon, les thèmes, les choix et prises de position sont clairement annoncés que l’on soit pour ou contre.

Les commentaires sont fermés.