Démission d’Angèle Duponchel.

Lettre aux adhérents du Nouveau Centre des Yvelines

 

                                                 

Maisons Laffitte, le 18 novembre 2012

 

 

Chers Amis,

 

Vous avez été destinataires du courrier de Philippe VIGIER  daté du 3 octobre. Il m’a également été adressé ainsi qu’un courrier personnel évoquant, à quelques nuances près, les mêmes points.

 

J’ai été priée d’organiser les élections du président de notre fédération ainsi que celles visant à renouveler les membres du Conseil départemental et national, élections devant être conclues avant la fin 2012.

 

Pour ce faire, on m’a proposé de collaborer avec Cyril Langelot, Jean-Pierre Duclos et Nicolas Jeanneté. Vous ne les connaissez pas tous mais ils sont, pour ce qui me concerne, des adhérents de qualité que j’apprécie et avec lesquels il m’eut été agréable de collaborer si les problèmes de notre fédération avaient été compris et qu’une ambiance rassérénée ait pu s’instaurer suite à des décisions d’équité prises en temps voulu.

 

Rien n’a été résolu de ce qui s’est passé en 2011 lorsque le Comex a décidé d’annuler l’élection du président de la fédération après qu’il ait constaté que des adhésions n’avaient pas été faites en bonne et due forme. Aucune sanction n’a été prononcée à l’encontre de la personne concernée.

 

Après cet évènement pour le moins regrettable, j’ai été pressentie par ce même Comex, pour continuer à faire fonctionner notre fédération. Dès lors, certains adhérents que vous connaissez, se sont crus autorisés à contester ma légitimité et me rendre responsable, en toute mauvaise foi, de l’annulation de ces fameuses élections.  

 

Pour faire bonne mesure, alimentée par ces mêmes personnes, la presse locale a fait «ses choux gras» de nos divisions internes et j’ai dû faire face à des articles mensongers et déloyaux. J’ai rendue publique la lettre d’Hervé Morin datée du 12/12/2011 me confirmant dans mes fonctions et m’apportant un soutien ferme et sans ambigüité. Ils ont fait fi des rappels à l’ordre qu’elle contenait.

J’ai répondu dans la presse par des mises au point pour rétablir la vérité. Ceux qui ont initié la cabale n’ont jamais lâché prise et la fédération est devenue ingérable.

 

Beaucoup d’adhérents déboussolés par toutes ces manœuvres inqualifiables et les réunions houleuses que nous avons dû supporter, n’ont pas renouvelé leur adhésion, pas plus d’ailleurs que ceux dont les adhésions posaient problème. Depuis 2011 on ne les a jamais vus, on aurait pu se poser quelques questions à leur sujet.

 

Vous  êtes parfaitement au courant de ce qui s’est passé pour l’avoir vécu avec moi. Ceux qui ont ré-adhéré en 2012 l’ont fait parce qu’ils croyaient toujours à l’intérêt politique du Nouveau Centre mais aussi, et je leur en sais gré, parce que beaucoup d’entre eux m’ont fait confiance, m’ont soutenue et désapprouvé l’attitude de mes détracteurs.

 

Naïvement, j’ai espéré que la venue de Philippe Vigier à Maisons Laffitte le 11 septembre allait être le point de départ d’une ère nouvelle. Il n’en a rien été et je ne souhaite pas m’étende sur ce vécu qui relève d’un sentiment personnel.

 

AUJOURD’HUI,

 

– J’estime que les conditions d’un fonctionnement normal de notre fédération ne sont pas réunies. Nous devons cette situation à des personnes ayant toujours fait preuve d’un mépris total du respect dû à la cohésion politique du NC afin d’assouvir leurs ambitions personnelles. Pratiquant l’attaque publique, la provocation et le dénigrement.

 – J’estime que ce qui se profile à l’horizon du département des Yvelines n’est pas de nature à permettre la consolidation et le développement de notre mouvement avec nos partenaires de l’UMP et de l’UDI.

– J’estime que le rassemblement des centristes, au niveau départemental tel qu’il se présente, ne pourra pas aboutir à une formation politique efficace et cohérente pour préparer l’alternance.

 

Face à ce constat, il n’est pas question que je cautionne par mon action et par ma présence les « aimables manœuvres » qui sont toujours subjacentes et qui vont rebondir, j’en ai la preuve.

Il n’est pas question non plus que j’organise des élections qui risquent de s’avérer douteuses et se dérouler dans un climat délétère.

 

J’ai fait part de mon état d’esprit à Philippe Vigier quant à  l’organisation de ces élections dès le 8/10, mon mail est resté sans réponse. Dans ces conditions, puisque j’ai décidé de ne pas donner suite à ses instructions, je n’ai d’autre solution que de démissionner de mes fonctions de déléguée départementale. Cette décision est sans appel car elle la résultante de l’idée que je me fais de l’engagement politique.

 

Je continuerai à assumer mes mandats de maire adjoint de Maisons Laffitte et de Conseillère régionale Ile de France, jusqu’à leur terme.

Ces deux fonctions je ne les dois qu’à un long investissement personnel qui m’a apporté la notoriété locale nécessaire pour qu’elles me soient proposées. Je tiens à le souligner.

 

Peu de chose m’a été donné par mon parti auquel j’ai été fidèle avec abnégation et sincérité, mais je n’oublie pas qu’Hervé MORIN, alors Ministre de la Défense, a accepté d’être mon parrain et m’a remis la Légion d’Honneur, lors d’une très belle et émouvante cérémonie à la mairie de Maisons Laffitte. Je lui en serai toujours reconnaissante et je lui garde toute l’amitié que nous partageons de longue date.

 

Je reste profondément attachée à tous ceux que j’ai côtoyés tout au long de ces années. J’ai apprécié la fidélité et le soutien amical de la plupart d’entre vous. Je vous remercie du fond du cœur pour votre investissement et toutes les actions que nous avons menées ensemble.

 

Croyez-le, même si elles n’ont pas été couronnées du succès escompté, elles ont fait exister notre fédération et le NC, vis à vis de nos électeurs et de la majorité départementale. Nous avons été visibles dans les Yvelines et nous laissons un héritage politique de droiture et de loyauté.

 

J’ai essayé en toute sincérité de vous rendre votre amitié et vous apporter le soutien politique que je vous devais dans le cadre limité de mes fonctions.  Si je n’y suis pas parvenue aussi parfaitement que je le souhaitais, j’espère au moins avoir été comprise dans l’exécution de mon action.

 

Je vous devais ces explications, à vous mes amis et à tous les adhérents….

 

Cordialement,

Angèle Duponchel.

 

En copie : Hervé MORIN – Philippe VIGIER.

 

 

 

 

 

 

 


 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

3 réflexions sur “Démission d’Angèle Duponchel.

  1. je frappe au n°1 je demande « mamselle angèle » ! la concierge me réponds : mais quel métier fait elle ? elle fait des pantalons des jupes et des jupons et des gilets de flanelle ….

Les commentaires sont fermés.