Municipales: Karl Olive, Jean-François Raynal et les autres…

Dans un an et demi les municipales. « Le Courrier » consacre sa une  au combat au sein de l’UMP. Olive – Raynal.

Depuis longtemps on  sait que les deux conseillers généraux de Poissy visent en 2014 la mairie de Poissy. Mais le délai se rapproche. Tous deux ont connu l’ère Masdeu-Arus,ancien- député maire de la ville, l’un comme directeur de campagne de l’ancien élu lors  des dernières municipales et l’autre comme directeur de cabinet du même homme.

Karl Olive se dit « quasi certain d’avoir l’investiture de l’UMP ». Son rival  ne pense qu’à ça – la mairie. Il a confié à notre confrère « y penser    très sérieusement tous les matins. »

Qui arbitrera entre les deux hommes? Sans doute David Douillet, ami depuis longtemps de Karl Olive , député de la douzième et Valérie Pécresse, présidente départementale de l’UMP dont Jean-François Raynal est le secrétaire.

Et ailleurs? Nous avons évoqué la possibilité d’une candidature de la vice-présidente de l’UDI, Rama Yade. L’intéressée aurait démenti par l’intermédiaire d’un porte- parole Parti Radical.

Qui d’autre à droite ou au centre serait candidat à la mairie de Poissy? Serge Goblet, maire de Médan dont nous avons parlé comme candidat possible UDI à Poissy a été joint par un journaliste du « Courrier ». Il va quitter sa mairie I! est effectivement adhérent à l’UDI. Mais il ne veut pas se prononcer sur le sujet de sa candidature à la mairie de la cité de Saint-Louis. Le patron de l’UDI du département Arnaud Richard le laisse libre de son choix..

Publicités

28 réflexions sur “Municipales: Karl Olive, Jean-François Raynal et les autres…

  1. Goblet qui a mis le bordel en tant que maire à médan veut venir à poissy ? c’est pas sérieux voyons.

    • Goblet, désavoué par son conseil municipal, déchu de sa majorité en CM pour « autocratie » et désintérêt pour sa commune, sans historique politique a Poissy, viendrait représenter le centre pour 2014.
      C’est du grand n’importe quoi.
      Ressaisissez-vous. C’est pathétique.

  2. Pour une fois le courrier des yvelines a un train de retard : Aucun des prétendants qu’il avance ne sera dans a course en tête de liste pour 2014 !

  3. à droite c’est l’effet de la lutte du croque-mort avec ses gros sourcils mauvais perdant face à iznogoud meldois calife à la place du calife = depuis le 18 novembre ils n’ont fait que se discréditer tous les deux pour faire la place à celui ou celle qui leur grillera la place en 2017

    nos deux lutteurs pisciacais ils sont dans le même cas sauf que le plan B pour les municipales est déjà activé pour laisser la place à une femme parachutée d’un niveau politique national. ils ont tous les deux laissés passer leur chance pour devenir maire un jour. à moins que le plus jeune ne se rabatte sur orgeval et le senior sur carrières sous poissy

  4. Laissons le temps au temps =

    D’ici 2014 les 2 conseillers généraux poissy-sud et poissy-nord peuvent effectivement se trouver un nouveau point de chute pour les municipales dans une des villes de la communauté d’agglomération des 2 rives de seine !

    A Orgeval le maire est vieillissant et aspire certainement a passer la main. A Carrières sous Poissy suivant le journal des 2 rives l’élu semble en grande difficulté contesté par sa propre majorité et son personnel municipal. Comme si ça ne suffisait pas il est aussi en délicatesse avec une grande partie de la population dans de nombreux quartiers.

    Il y a donc un coup à jouer pour les 2 seconds couteaux en mal de tenir les premiers rôles à la mairie de Poissy !

  5. dans la série on recycle de 2 conseillers généraux on peut faire :
    – 2 maires de village de la communauté d’agglo
    – 2 adjoints d’une commune de 15 000 habitants
    – 2 directeurs de cabinet à poissy ou encore ailleurs
    maintenant qu’on sait que les villes comme poissy sont réservées à l’avance pour des personnalités féminines de premier plan il y a l’embarras du choix pour recaser les non partants pisciacais.

  6. Goblet ? Mais c’est un homme que je sache! Quel intérêt de parler de lui pour cet article? La candidate est issue de la droite avec l’aval des deux partis ou les hommes n’ont pas leur place pour jouer devant!

  7. De source permise, ce serait bien Rama Yade qui a reçu une offre de la part de Aziz Senni, nommé aux cultes par Boorlo. Elle aurait déjà choisi son premier adjoint Richard Bertrand. Raynal serait simple conseiller municipal mais aurait l’assurance de devenir Sénateur. Il n’aurait pas dit non. Rien sur Olive ni Douillet.

  8. c’est l’ancienne championne qui tient la corde en tout cas une seule certitude le candidat de la droite est une candidate

  9. Finalement ce choix fait par la droite de candidature féminine comme à POISSY ça correspond à l’évolution de la société comme le mariage pour tous.

  10. Homme ou femme on s’en fout. Ce que les Pisciacais ont besoin c’est de compétence, de connaissance du terrain, de connaissance de la ville. Alors les parachutages !!!

  11. l’idée à droite de faire de poissy un laboratoire « parachutage féminin » pour les municipales vient paradoxalement de la victoire de d;d. souvenons nous en 2009 la législative partielle qui était sous les projecteurs suite à la démission forcée du sortant (le jour de son anniversaire pour l’anecdote).

    le pouvoir en place était de droite et cette élection à risque revêtait tout un symbole. notre judoka qui était attendu depuis 10 ans dans la 7éme circonscription après l’appel du pied du tombeur de rocard en 1993 avait tout simplement fait le « mort » estimant que le moment n’était pas venu. le député d’alors envisageait déjà sa sortie par la grande porte.

    la logique aurait voulu que pour cette élection partielle la primaire se fasse entre l’ancien directeur de cabinet du maire pisciacais et le maire de plaisir pour l’investiture. Et qu’éventuellement l’un soit le suppléant de l’autre et réciproquement.

    mais patatras le « château » fit un autre choix : Celui de ressortir l’ancien judoka en soutien remarqué (tardif) de l’entre deux tours des municipales 2008 à poissy au maire du quart de siècle. malgré cette présence « people » à l’époque l’édile sera tout de même battu de 200 voix suite à l’alliance contre nature survenue après le premier tour entre les modérés et la gauche pour faire barrage !!

    après analyse du scrutin il s’avérera que l’élection s’est jouée sur l’le des migneaux : comme quoi le viaduc au dessus de la tête prôné par le sortant lui aura coûté son nouveau mandat (précaire) de maire. de là son ancien directeur de « communication » de campagne devenu conseiller général entre temps s’est positionné sur le job en ne lâchant rien suivant son expression.

    aujourd’hui plus personne ne sait qui décide quoi dans l’ancien parti majoritaire suite aux évènements tragi comiques du 18 novembre dernier. ceci dit la poussée des femmes qui s’organisent plus que jamais est un signe qui ne trompe pas. mare d’être les faire valoir avec la loi de la parité ou leur position est trop souvent celle de l’ombre.

    à l’image de paris qui propulse une femme en avant avec de réelles chances de succès la droite emboîte le pas pour la reconquête des villes moyennes comme poissy. faute de leader naturel la droite pour reprendre la cité de saint louis a tout intérêt a trancher par un parachutage réussi plutôt que par une élection ratée faite de rivalité intestine qui rappelle les tristes querelles de « feu » le r.p.r.

    le duel des ténors nationaux qui se revendiquent pourtant « homme d’état » étant affligeant pour tous personne n’en tirant bénéfice (même pas la gauche) il est naturel que la droite prenne l’allemagne pour exemple elle qui est incontestablement la locomotive de l’europe. la chancelière assure une stabilité politique durable qu’aucun homme à sa place n’aurait pu installer. c’est « l’exemple à suivre ».

    ce qui est bon pour l’europe peut se transposer pour un pays comme au niveau local. il faut en finir définitivement avec ces guerres de petits chefs sans envergure et insuffler un esprit nouveau en politique. ce renouvellement passe par l’arrivée des femmes aux responsabilités. saluons cette initiative pleine de bon sens à poissy de mettre en avant une médaillée qui pourrait réhabiliter la droite la plus bête du monde.

  12. Vous me faites marrer avec vos parachutages. Jouanno est une femme brillante sur tous les plans et Olive n’a t’il pas été parachuté par Masdeu ?

  13. Derrière Jouanno doit s’opérer le rassemblement le plus large possible :

    -Il y a deux étapes majeures pour triompher dans une élection :

    1° On part uni derrière un seul candidat (ici une candidate)

    De façon a rassembler toute les énergies de sa famille politique.

    2° On doit élargir le cercle au delà de sa famille pour faire 51%.

    L’article du courrier des Yvelines l’illustre bien le scénario :

    En l’absence d’un parachutage on partirait à la catastrophe avec deux candidats dans une famille déchirée. En clair : Ils ne sont d’accord sur rien et aucun ne veut s’effacer derrière l’autre. Le député ne se prononce pas car il sait que chacun va devoir mordre son chapeau pour se ranger à terme derrière une candidature unique.

    La stratégie d’une féminisation est du cousu main sur Poissy car elle seule va réconcilier momentanément les deux frères ennemis dans cette guerre nord-sud complètement dépassée. Il faut vivre avec son temps.

  14. quand on regarde la « une » du courrier des yvelines de cette semaine avec les photos des 2 conseillers généraux la première réflexion qui vous vient c’est : – il y a un chaînon manquant pour relier ces 2 hommes. le plus jeune fait un excellent directeur de cabinet incontournable au fait de tout quand le plus âgé fait le bon et solide premier adjoint sur lequel un maire peut compter sans faillir. il manque bien sur la photo de leur candidate pour compléter le tableau !! ça sonne tellement comme une évidence que quand on repose le journal on se dit : « mais au fait c’est qui exactement leur candidate ? ».

  15. l’éminence grise à droite s’est donné un principe de base devant réunir 3 conditions incompressible pour voir une personnalité femme parachutée aux municipales en 2014 à POISSY :

    1° absence de sortant
    2° absence de leader naturel
    3° vote élections intermédiaires à majorité de droite.

    ce principe s’applique à toutes les villes moyennes au main de la gauche. de façon a ne pas envoyer au « casse-pipe » genre « cadeau empoisonné » les volontaires ce qui passerait pour une absence de savoir vivre au mieux.

  16. De source bien informée, Bernard Huet – secrétaire FN-RBM de la 12ème circonscription – conduirait la liste POISSY BLEU MARINE aux prochaines municipales ! Affaire à suivre !

  17. A POISSY ça restera un affrontement de bloc entre la candidate parachutée de la droite modérée et du sortant pour la gauche ! L’extrême droite avec une candidature unique à sa droite n’aura pas un score pour se qualifier au second tour ! C’est tout l’intérêt de partir tous unis derrière la ministre !

  18. pour les hommes ils auront leur chance en 2020 si la sénatrice décidait de ne pas se représenter ! ne brûlons pas les étapes en sonnant le rassemblement général derrière la ministre pour les municipales 2014 … une fois élue il sera temps d’imaginer sereinement l’avenir …

  19. De toute façon personne ne voulait des deux prétentieux !

    Donc ça tombe à pic d’avoir une femme de haut niveau !

  20. Olive à Orgeval et son « hobbit » à Villennes les râts quittent le navire ! Au lieu de faire passer avant leur ambition personnelle ils auraient du se mettre au service de l’intérêt collectif derrière la parachutée en restant sur Poissy !

  21. le fou du roi (D.D.) et le grisonnant ! tu parles d’un duo de « totos » ! l’un avec son club de foot l’autre avec ses ambulances c’est « pinpin » et « pinpon » à la campagne ! les orgevalais et les villennois attendaient peut être autres choses que des parachutés de second choix non ?

Les commentaires sont fermés.