Bataille sur la CFE – Contribution Foncière des Entreprise (ex Taxe locale d’Equipement)

La délibération 33 du conseil municipal de ce soir concernant la Contribution Foncière des Entreprises (ex Taxe Locale d’Equipement) risque de donner lieu à une belle bataille. « Le Courrier » en fait sa une.

Des élus de la droite et du centre ont écrit au maire Frédérik Bernard pour l’interpeler. Les signataires de cette lettre sont le député David Douillet, Karl Olive, conseiller général UMP , les conseillers municipaux Daniel Debus (Debout La République), Raymond Letellier (UDI), Vincent Richard Bloch (UMP), Pierrette Delarouzie(UMP), Fatah El Massaoudi (UMP) et Georges Mounier (UMP).

Ils constatent des disparités entre les CFE jusqu’à 800 % selon  les communes et protestent contre le vote de la majorité municipale qui a voté une croissance de la CFE de 120 %. Selon cette augmentation serait insupportable pour de nombreuses entreprises pisciacaises particulièrement les plus petites très fragiles en ce temps de crise. Les signataires de cet appel demandent au maire de Poissy d’alléger la CFE.

Le maire devrait être sensible à cet appel. Le président des commerçants (Union des Commerçants et Artisans de Poissy) François Karel Garnier qui a été reçu par le cabinet du maire est relativement satisfait. Il pense avoir été entendu.

Richard Bertrand – conseiller municipal UDI déclare que « la ville a été honnête » qui a baissé le taux de la CFE et rappelant que c’est le précédent gouvernement « de droite » qui a institué cette contribution.

Publicités

3 réflexions sur “Bataille sur la CFE – Contribution Foncière des Entreprise (ex Taxe locale d’Equipement)

  1. Cette contribution a simplement remplacé pour partie la taxe professionnelle en laissant une latitude de fixation de certaines bases aux communes.
    Tandis qu’Achères, au Maire communiste, maintenait les siennes au plus bas pour attirer les entreprises, Poissy choisissait le maximum, et le modem de Monsieur Bertrand ne votait pas contre.
    La vérité est là. Par ailleurs, l’union des commerçants représente une toute petite partie des entreprises pisciacaises qui ont été victimes de ce matraquage et qui ne ressentent pas quant à elles le besoin de ménager le Maire et son équipe pour des raisons glauques. .
    Le résultat obtenu est très insuffisant, mais pour combattre efficacement, il ne faut pas se déclarer contre en ayant laissé faire deux avant.

  2. Un gouvernement de droite a réformé la taxe pro….
    Richard Bertrand ne manque pas d’humour.

    Ce sont les plus grandes entreprises adhérentes du Medef, dont RB est un responsable départemental, qui ont réclamé pour elles une baisse de la taxe pro au détriment donc des Pme

    Et aujourd’hui, RB s’esclaffe de cette décision, que Sarko a prise sous la pression de son syndicat Medef, et explique aux Pme de Poissy que 64/100 d’augmentation, c’est quand même acceptable et qu’elles doivent se taire

    Et RB continue aujourd’hui a faire signer au Medef des chefs d’entreprises de Pme qui n’ont pas encore compris que ce syndicat n’était pas le leur…

    Tout et le contraire de tout.

  3. L’UMP veut réformer la TP et crée la CFE. Le PS hérite de cette CFE et ne sait pas quoi en faire. A Poissy c’est le bel exemple. L’UMP attaque encore une fois ce qu’hier ils ont voté mais peut être sont ils devenus amnésiques .

Les commentaires sont fermés.