Un Pisciacais à la tête d’Anticor 78.

Nelson de Jesus, jusqu’ici représentant d’Anticor 78 vient de prendre la tête de l’association départementale de ce mouvement à la place de Jean-Luc Trotignon qui se présente aux municipales à Rambouillet.

L’association Anticor veut moraliser la vie politique et se bat pour l’exemplarité des élus. Elle distribue en quelque sorte des bons et des mauvais points aux hommes politiques et se réserve d’entamer des actions en justice contre celles et ceux dont elle considère qu’ils aient pu enfreindre les règles de la morale publique.

Quelque louables que soient ses buts, on peut s’interroger sur l’efficacité de ses sanctions.

Publicités

3 réflexions sur “Un Pisciacais à la tête d’Anticor 78.

  1. Anticor n’a pas la vocation d’être à la botte d’un parti :

    Sinon, parfois on pourrait entendre = « Anticor au pied »

  2. Les témoins perpétuels sont peu intéressants. Les acteurs ont plus de mérite. C’est beaucoup plus difficile et moins prétentieux.
    Les témoins qui ont été acteurs sont passionnants et précieux, mais il n’en n’existe quasiment plus.

    Quant à ne pas être à la botte d’un parti, on sait bien comment et quand ils sont nés

  3. bel engagement . Mais attention quand on se lance dans de telle responsabilité il faut preuve de discernement et ne pas se laisser envahir par des ressentiments ou des à priori .

Les commentaires sont fermés.