Les ex Renault attendront.

Info du « Parisien » de ce matin.
Les anciens salariés de Renault qui contestent le plan de départ volontaire dont ils se disent victimes devront attendre le 7 avril pour connaître le jugement du tribunal des prud’hommes de Poissy pour savoir si leur point de vue sera entendu
Leur affaire qui passait hier devant la juridiction pisciacaise a été renvoyée début avril.

Publicités