Mardi,la présidente Pécresse échangera sur la réforme régionale.

Mardi soir à 20h30 au CDA, Madame Valérie Pécresse, ancienne ministre du président Sarkozy et présidente départementale de l’UMP viendra prendre le pouls des Pisciacais élus, militants et simples citoyens sur la réforme régionale conçue par le président de la république.
Elle sera accueillie par le maire de Poissy, Karl Olive, le député de la douzième David Douillet et Jean-François Raynal, secrétaire départemental du mouvement, vice-président du conseil général des Yvelines et conseiller général du canton de Poissy-NOrd.
Avec la présence probable dans la salle de très nombreux élus locaux ou régionaux.
La date du scutin a été fixée par le président de la république à 2015.
Le nombre de régions prévu après ce redécoupage est de 14.
« Faut-il supprimer les départements et les conseillers généraux? » Telle est précise M.Raynal interrogé par nos soins corrélativement à la diminution et au renforcement des régions La question .Elle serait particulièrement aigue dans notre département des Yvelines dont le budget global atteint 1 milliard 4OO.OOO € et dont il souhaiterait que certaines compétences soient renforcées. Le vice-président souhaiterait que la construction et le financement des lycées lui soit dévolue.
L’assemblée départementale des Yvelines va déposer en juillet un recours devant le conseil d’Etat sur le projet gouvernemental de sa suppression.

Publicités

Une réflexion sur “Mardi,la présidente Pécresse échangera sur la réforme régionale.

  1. Bizarre comme posture politicienne ! pourquoi avoir réalisé, sous Sarkozy, la fusion des départements et des régions, donc la dilinution des régions, et maintenant changé d’avis ? Discours de Sarkozy en 2009 à Saint-Dizier « Les conseillers territoriaux siègeront à la fois au département et à la région. Ils remplaceront de fait les actuels conseillers régionaux et généraux.  » Pour Nicolas Sarkozy, cette solution est « la profonde originalité de la réforme ». « Ce n’est la mort ni des départements, ni des régions, mais l’émergence d’un pôle région-département doté d’un outil commun », indique le chef de l’Etat.  » « Les conseillers territoriaux vont réduire de 6000 à 3000 le nombre d’élus de ces deux échelons territoriaux. « Une meilleure organisation à un meilleur coût » selon Nicolas Sarkozy ». «  »C’est un scrutin profondément démocratique, inspiré d’ailleurs d’une proposition de Léon Blum en 1926, reprise en 1972 dans le programme du Parti socialiste: toutes les voix comptent », a affirmé le chef de l’Etat. »

Les commentaires sont fermés.