Selon « le Parisien » le directeur de la police municipale serait placé en garde à vue.

Selon « le parisien » en date d’aujourd’hui le « numéro un de la police municipale » serait en garde à vue » qui précise que « hier soir, Fath-Edie Maridhar était toujours entendu par la brigade de protection de la famille à Viroflay pour violence aggravée et séquestration sur son épouse. »

Publicités