Après la venue de Nicolas Sarkozy hier à Vélizy, réactions de personnalités pisciacaises.

L’ancien président de la république Nicolas Sarkozy veut le redevenir. pour cela il veut conquérir la présidence de l’UMP. Le vote de la primaire interne à l’UMP aura lieu le 29 novembre. Les militants de l’UMP choisiront entre trois candidats Nicolas Sarkozy, Bruno Le Maire et Hervé Mariton.
M. Sarkozy tenait hier son premier meeting en Ile-de-France à Vélizy.
Voici quelques réactions de personnalités de Poissy.

JEAN-FRANCOiS RAYNAL, conseiller général du canton de Poissy-Nord, vice-président du conseil général des Yelines et secrétaire départemental de l’UMP.
Il trouve le meeting d’hier soir réussi. 1.5OO personnes ont applaudi leur ancien président.
Selon M.Raynal le format de ce type de réunion est rodé.
Trois grands thèmes ont été abordés: les « affaires » qui touchent l’ancien numéro 1 français, le national et l’international.
Pour bien montrer que ses fonctions au sein de l’organisation l’obligent à être impartial
Jean-François Raynal a fini la soirée à Saint-Germain-en-Laye où un compétiteur de M. Sarkozy Bruno Le Maire tenait une réunion devant 300 personnes.

RICHARD BERTRAD président de centristes des Yvelines « Par curiosité je me suis rendu à ce meeting et j’ai eu l’impression d’assister à un épisode de Signé Furax ou le grand Babu venait parler à ses disciples qui étaient près à gober n’importe quoi dès l’instant ou ça sortait de sa bouche !

Comptes de campagne retoqués :
Il se pose la question à savoir pourquoi son parti, l’UMP, n’est pas remboursé, uniquement à cause d’un dépassement de 400 000 euros : »On rembourse tout le monde sauf moi. Nous, on fait 18 millions d’électeurs mais on n’a pas droit à un centime », a-t-il déclaré, accompagné d’un grand rire venant de la salle. Mais les règles sont faites pour être appliquées ! 400 000 euros de dépassement c’est une raison pour ne pas être remboursé et peut importe le nombre d’électeur. Cette règle est appliquée à chaque candidat de chaque élection en France.

Bygmalion
Il prétend ne pas connaître cette société lors de la campagne de 2012. Qu’il ne connaisse pas le nom d’un fournisseur de pain lors d’une réunion de quartier je peux le comprendre, mais qu’il ne connaisse pas le nom du plus gros prestataire de sa campagne me semble totalement déraisonnable et dangereux pour un candidat… la preuve !

Investiture des candidats UMP
« les commissions d’investiture au sein de l’UMP ne peuvent plus rester sur ce modèle : 50 personnes qui décident d’investir un candidat alors que 49 ne connaissent pas le territoire ». Cette phrase est applaudie par des élus qui ont été investis sur ce principe !

Il devrait s’approprier une citation de Winston Churchill « L’ Histoire me sera indulgente, car j’ai l’intention de l’écrire »

Publicités