« La Case de Babette » inaugurée en grande pompe…

babette

Très connue à Poissy car elle a dirigé pendant dans de longues années un célèbre restaurant, après un passage à Paris dans le seizième arrondissement Babette de Rozières antillaise et fière de l’être a ouvert en grande pompe dans son domicile maulois « La Case de Babette » plus précisément 2 rue Saint-Vincent.
Parmi les invités qui honoraient de leur présence cette brillante manifestation on pouvait remarquer le préfet des Yvelines, un vieux client en la personne de l’ancien député-maire de Poissy Jacques Masdeu-Arus, de nombreux élus de la région et Nicoletta.
Une haie d’honneur de jeunes et belles martiniquaises accueillait les convives qui partageaient dans la bonne humeur un buffet antillais.
Il faudra réserver longtemps à l’avance pour pouvoir déguster la cuisine savoureuse et quelque peu épicée de Babette car le restaurant ne compte que vingt-huit couverts.
-« La case de Babette », 2 rue Saint-Vincent Maule. tél 01 30 90 38 97 Déjeuner de 24 à 29 € à midi (verre de vin compris) Carte 50 à 60 €. Ouverture demain.

Publicités

Babette s’en va-t-en guerre!

De Poissy à Maule en passant par le plateau de la 5 Babette de Rozières porte haut les couleurs de la cuisine antillaise.
Savoureuse, épicée, exotique c’est ainsi qu’on peut la définir.
Babette a installé son nouveau resto dans sa maison de Maule.
Ambiance intime.
Pas plus de vingt couverts.
Prix raisonnables.
« La case de Babette » 2 rue Saint-Vincent Maule tél 01 30 90 38 97. Menu à moins de 30 €. Sur réservation

Ce si gentil David !
Un livre sur le député de la douzième, raconté par Arnaud Ramsay sort dans quelques jours.
Au titre complice.
« Ce si gentil David Douillet » aux Ediitions du moment 17€

Macdo, mal ou bonne bouffe?

Le Macdo de Poissy-centre


Il y a deux fast food Mac Donald dans la proche région de Poissy, tous deux en gérance de M. Baktiar demeurant à Orgeval, l’un sis à Poissy-même, rue du général de Gaulle, l’autre à Orgeval sur la route de quarante sous.
La nourriture qu’on y sert aux jeunes et moins jeunes consommateurs est-elle convenable?
Que penser du rapport qualité/prix?
D’après une étude parue en une du « Parisien » le 18 février « L’hygiène des fast food au banc d’essai », on y mange pas si mal que cela.
Certes les gastronomes font toujours la fine bouche quand on leur parle Macdo ou Quick.
Mais les industriels américains et les gérants français ont fait des efforts. Les cuisines de leurs restaurants n’ont rien à se reprocher, même si leurs collaborateurs sont exploités et côté diététique, toujours pour le même prix, cela va mieux.
O y sert dans des petits conteneurs des salades de crudités qui ont fait également leur apparition entre les deux tranches de pain mélées à la viande hâchée grillée.

« L’Esturgeon »: bon appétit, Messieurs!

une adresse prestigieuse


Ce resto, disait-on, n’avait plus la cotte. Nous l’avons testé pour vous. Il n’en est rien.
Ce vénérable établissement date du XIX éme siècle et doit son nom à un poisson de 100 kilogs pêché en bord de Seine quand le fleuve était encore salubre.
Restaurant de grand luxe et de haute gastronomie, il a su s’adapter au temps d’aujourd’hui et offre à sa clientèle, essentiellement des hommes d’affaires mais aussi des amoureux en plus de la carte deux menus à 35 et 50 € dont le menu des impressionnistes.
La situation est privilégiée. Il domine la Seine et jouxte le Pont Ancien de Poissy, détruit en partie par les bombardements anglais qui ont précédé la Libération.
Le cadre est plein de charme. Les cuivres rustiques étincelants et les buffets en bois massif bien ciré accueillent les amateurs.
Mais on vient de très loin à « L’Esturgeon » pour sa cuisine. Poissons cuits à point, foie gras succulent sont au menu du restaurant animé avec gentillesse et efficacité par Isabelle et Olivier Greuillet .
« L’Esturgeon », Cours du 14 juillet, Poissy – tél 01 39 65 00 04

La fête au chocolat

ne résister pas à la tentation


Le 1er octobre, dans le monde entier, c’est la fête au chocolat.
Un des meilleurs pâtissiers-chocolatiers de Poissy célèbre pour la plus grande joie des amateurs de ce met divin cet évènement bien sympathique.

En nous promenant cet après-midi dans le coeur de Poissy, rue du général de Gaulle, notre gourmandise nous a poussé à regarder une fois de plus avant de consommer un délicieux gâteau vers une pâtisserie où nous avons nos habitudes.
La patronne nous connait et connait aussi…notre pêché mignon : l’amour du chocolat.
Cultivée par les Incas, la plante de cacao dont on tire le chocolat aurait des vertus d’après certains médecins éminents antidépressives.
Il satisfait en tous cas notre palais sans nuire, consommée avec une certaine modération, à notre santé.
Il peut se consommer toute l’année. Pas simplement durant la fête de Pâques . Solitairement. Ou en société.
Ce n’est pas un met réservé aux enfants. Les éternels enfants que nous sommes en raffolent aussi.
Nous vous laissons découvrir cette bonne adresse dans une rue pleine de tentations…